Comment faire quand on manque d’autorité ?

« J’ai un soucis avec mon enfant, je n’arrive pas à me faire entendre, je manque d’autorité ! »

L’autorité est une façon d’imposer ses propres désirs avec force.

Pourquoi se tourner encore vers ce type d’éducation quand on sait que d’autres moyens plus positifs, constructifs et épanouissants pour la relation parent-enfant existent ?

Si votre objectif est de faire de l’élevage, je vous suggère de vous orienter vers les animaux pour ressentir ce sentiment de toute puissance d’être le MAITRE  !

Si vous souhaitez harmoniser vos relations avec vos enfants, ce que je crois puisque vous êtes là, et que l’autorité fait encore partie de votre schéma éducatif malgré vous, pas de panique.

Déjà vous êtes sur la bonne voie en prenant conscience de vos actes.

Ensuite, vous avez l’envie et le désir de vous améliorer pour éradiquer l’autorité de votre quotidien parce que vous avez compris que les rapports de forces ne favorisent nullement le bien-être dans la relation ni ne renforce le lien de connexion entre deux êtres.

Pour finir, continuer chaque jour à persévérer pour changer et améliorer vos relations. Vous offrez ainsi à votre enfant la conviction que tout peut changer à force de persévérance !

 

 

Ce mot « autorité » peut être utilisé ou entendu par certain comme un besoin de se faire obéir de leurs enfants. Je traduis ce besoin d’obéissance par un besoin de coopération que je trouve plus doux dans le terme et qui place les deux personnes concernées sur un pied d’égalité.

Bien sûr qu’en tant que parent, on souhaite obtenir la coopération de nos enfants et c’est bien là l’un de nos plus grands challenge ! Voir mon article « Obtenir la coopération de ses enfants »

En considérant votre enfant comme une personne à part entière, en vous positionnant comme un guide pour lui, quelqu’un qui l’accepte entièrement et totalement, vous avez le choix de sortir de ce schéma d’autorité pour bel et bien entrer dans de la coopération.

Tout ceci est une question d’état d’esprit et cet état d’esprit que vous choisissez d’adopter vous permet de renforcer le lien qui vous unit à votre enfant parce qu’il se sentira considéré, aimé et respecté.

Je suis intimement convaincue que c’est en se connectant de coeur à coeur avec votre enfant que vous pourrez trouver les plus belles pépites non seulement de votre relation mais aussi de votre épanouissement personnel.

 

 

Pour obtenir la coopération de votre enfant, voici un chemin que vous pouvez explorer:

 

1) Utilisez une bonne formulation

 

Dans un article précédent, je parlais de la meilleure façon de se faire entendre de son enfant : Je vous invite à le découvrir ici.

Si votre enfant ne tient pas compte de votre demande…

 

2) Garder votre calme

 

Si besoin quitter la pièce un moment pour retrouver votre calme.

Passez le relai si vous en avez la possibilité.

Pensez à utiliser la Respiration.

Si votre enfant continue son activité, ou son comportement malgré tout…

 

3) Formulez-lui, sans crier (si possible) mais avec fermeté (c’est ce ton sérieux que vous pouvez avoir mais attention à ne pas prendre celui des menaces, la fermeté est sérieuse mais diplomate), ce que vous ressentez en vous mettant à sa hauteur (placez votre visage en face du sien) :

 

 

« Je suis vraiment fatigué(e) ce soir, j’ai passé une journée un peu difficile et je suis épuisé(e). Tu comprends ? Si ça continue, je sens que je vais m’énerver et je n’en n’ai pas envie. Alors s’il te plaît, aide moi pour que les choses se passent bien »

Et si votre enfant reste sur sa position …

 

4) Laissez tomber cette demande temporairement = lâcher prise (c’est vraiment nécessaire parfois)

 

Recentrez-vous sur ce qui est important pour vous. Si vous avez besoin de repos, allez à l’essentiel pour satisfaire au plus vite votre besoin.

Si vous insistez, vous allez vraiment faire éclater votre colère, vous faisant ainsi du mal (ainsi qu’à votre enfant) et prenant une direction que vous vouliez éviter.

Alors, lâcher prise. Et vous serez souvent surpris(e) de voir, que c’est dans ces moments là, que votre enfant va venir vers vous et faire preuve de coopération !

Accueillez-le en acceptant sa proposition et en vous mettant d’accord pour aller vite et ainsi accéder à la satisfaction de votre besoin également.

Attention à ne pas perdre de vue votre besoin également. Dans une relation équilibrée, les besoins de deux parties sont pris en compte.

 

Melanie
 

Cliquez ici pour laisser un commentaire ci-dessous 0 Commentaires