Comment obtenir la coopération de son enfant

Dans son rôle d’éducateur, le parent tente de faire faire à son enfant tout un tas d’actions : se laver, ranger ses affaires, mettre la table, éteindre la télé, faire ses devoirs…

En y regardant de plus près, on se rend compte qu’aimer son enfant n’est pas forcément lui faire faire quelque chose mais plutôt l’accepter dans sa globalité et le respecter dans ses choix. 

C’est ce que l’on nomme « l’amour inconditionnel » 

Et si l’un des plus grands défi du parent était de réussir à obtenir la coopération de son enfant en l’aidant à mettre du sens derrière ses actions ? Ne serait-ce pas un apprentissage plus durable ?

Finalement un enfant coopère naturellement quand il se sent épanouit et respecté.

Vous vous surprenez sans doute (dites moi que vous aussi ) à répéter mille fois les mêmes choses et à rester surpris(e) quand vous constatez que votre enfant ne tient pas compte de ce que vous lui dites.

Peut-être qu’il a tout simplement besoin que vous lui expliquiez le sens de l’action que vous lui demandez de réaliser.

En effet, faire quelque chose simplement parce qu’on nous le demande n’est pas très motivant, surtout si la tâche en question n’est pas drôle !

Par contre, si l’enfant comprend le sens de cette action et qu’elle lui donne de l’importance, le place comme acteur de sa vie et non plus « observateur », la motivation vient tout naturellement.

Offre-toi de la sérénité ici !

Pour aller plus loin, je te propose de découvrir 4 clés qui t'aideront à te positionner face à l'opposition de ton enfant pour en finir avec les tensions !


Reçois mes conseils et astuces chaque samedi !

Harmonie Familiale respecte ta vie privée. Pas de spam. Consultes les conditions générales et politique de confidentialité.

Hidden Content

Bien sûr, il s’agit ici d’un état d’esprit à acquérir pour guider son enfant dans la réalisation de certaines tâches qu’il rechigne à faire en comprenant leurs utilité.

Et comme tout cheminement, cela prend du temps, demande de l’investissement et du travail quotidien. Et quel bonheur quand vous voyez votre enfant faire quelque chose sans avoir utilisé la menace ou la force !

Comme vous l’avez vu sur mon blog l’enfant n’a pas la capacité de retenir toutes les informations qu’il reçoit. C’est pourquoi nous devons les répéter chaque jour (ou presque) !

Et pour obtenir leur coopération, il suffit parfois simplement de changer notre approche.

N’ayez pas peur d’expliquer à votre enfant votre demande et de le valoriser pour l’encourager à la réaliser. Rappelez lui régulièrement pourquoi il est important de faire telle ou telle chose et plus le temps passera, plus il l’intègrera.

Soyez patient, en avançant petit à petit et un pas après l’autre, même si parfois vous avez la terrible impression de faire du surplace, ne vous découragez pas.

Vous semez des petites graines à travers chacune de vos actions positives et un jour, elles germeront forcément ! C’est mathématique !

Quelques exemples concrets :


Quand je propose à mon plus petit fils de s’habiller ou d’aller prendre sa douche, je me retrouve souvent à répéter plusieurs fois ma demande en utilisant différents subterfuges pour qu’il réalise enfin l’action ! Et quand il commence, à ma plus grande joie, à se mettre en action, son grand frère arrive en toute innocence (…? Ou pas …) pour lui proposer un super jeu à faire avec lui !

Cette situation se passe plusieurs fois et je demande à mon grand d’arrêter de solliciter son frère quand je lui demande quelque chose. Et la situation se répète à maintes reprises, jusqu’à ce que je prenne mon grand à part et que je lui explique :

« Tu vois, j’aimerais que ton petit frère aille se laver et tu vois qu’il faut un certain temps avant qu’il  accepte d’y aller. Cela me demande beaucoup d’énergie parce que je souhaite que les choses se passent en douceur et sans recourt à la force. Alors quand tu arrives pour proposer un super jeu, forcément ton petit frère à très envie de le faire et oublie de se laver. J’aurai besoin que tu m’aides à ce moment, en faisant le grand frère et en l’encourageant plutôt à se laver par exemple » 

A ce moment là, le regard de mon grand change. Il ne se sent plus mis à l’écart ou fautif mais impliqué dans l’action car elle prend un sens pour lui qu’il n’avait pas perçu !

Offre-toi de la sérénité ici !

Pour aller plus loin, je te propose de découvrir 4 clés qui t'aideront à te positionner face à l'opposition de ton enfant pour en finir avec les tensions !


Reçois mes conseils et astuces chaque samedi !

Harmonie Familiale respecte ta vie privée. Pas de spam. Consultes les conditions générales et politique de confidentialité.

Hidden Content

De même quand mon petit, encore petit, n’est pas motivé pour prendre sa fameuse douche.

Pour moi l’hygiène est importante (d’autant plus que je suis infirmière de formation), alors après avoir lutté de nombreuses fois j’ai compris qu’il fallait que je lui explique.

Alors je lui ai dit : « est ce tu sais pour quelle raison je trouve important de se laver tous les jours ? Et bien parce que premièrement on sent bon après la douche et que le fait de sentir bon donne envie aux copains et copines de venir nous parler (importance dans le lien social : on a du mal à aller vers quelqu’un qui sent mauvais), et aussi parce que la peau nous protège des microbes et donc il faut en prendre soin pour qu’elle continue de te protéger. Comme ça, tu peux continuer à jouer, sauter, courir et elle te protège ».

Aujourd’hui, la plupart du temps, mon petit est fier d’aller se laver : « je vais prendre soin de moi maman et je sens bon ».

Bien sûr les microbes pénètrent dans notre corps par d’autres moyens aussi que vous pourrez expliquer à votre enfant au fur et à mesure de ses expériences.

Vous pouvez également expliquer l’utilité à vos enfants de participer aux fameuses tâches ménagères. Cela fait parti d’un travail collectif à mon sens et d’une contribution qu’ils peuvent porter dans leur maison pour que tout le monde s’y sente bien.

En fait cela s’applique à toutes les situations de la vie quotidienne. Vous pouvez choisir de laisser vos enfants être réellement ACTEURS de leur vie et vous verrez qu’ils seront fiers d’apporter leur contribution.

D’ailleurs « la contribution » est l’un des besoins de l’être humain !

Plus vous laisserez de place au sens et plus les rapports de forces disparaîtront.

Faites l’expérience et constatez le résultat par vous-même. Laissez-moi vos commentaires en bas de l’article pour me dire comment ça se passe pour vous.

Melanie
 

Cliquez ici pour laisser un commentaire ci-dessous 0 Commentaires
  • Commencez dès maintenant à ne plus crier