Comment guider votre enfant dans ses relations ?

Vous pouvez apprendre à vos enfants à échanger avec vous et ainsi améliorer vos relations.

Tout au long de notre vie, nous entrons en relation avec les autres. Nous sommes nés pour ça !

Nous nous faisons des copains, des copines, des amoureux, des amoureuses, nous avons des relations dans notre fratrie, avec nos parents, nos grand-parents…puis nos enfants.

Il y a des personnes qui deviennent des amis et que nous gardons un long moment à nos côtés voire toute notre vie.

Nous vivons des relations courtes et joyeuses, d’autres plus longues et douloureuses.

 

Il n’y a pas vraiment de règles en matière de relations mais de la diversité !

Sur le chemin de mon développement personnel que je suis depuis 2 ans maintenant, j’ai entendu des personnes (que je trouve très inspirantes) expliquer que nous devenons la somme des 5 personnes que nous côtoyons le plus.

Autrement dit, si nous souhaitons aller vers le bien être, un équilibre qui nous correspond vraiment, un épanouissement personnel et une meilleure version de nous même il est primordial d’être bien entouré !

Au contraire, si nous sommes entouré(e)s de gens qui ont tendance à se plaindre, à voir souvent le mauvais côté des choses, à se dévaloriser ou critiquer, nous finirons, même malgré nous, par subir leur influence et adopter la même attitude.

 

 

Il peut être donc utile parfois de prendre du recul par rapport aux relations que nous avons avec notre entourage proche et se poser la question «Cette relation m’apporte-t’elle plus de positif que de négatif ?»

Il y a des relations que nous entretenons depuis des années par habitudes mais sommes nous encore dans l’échange ?

Nous venons peut être de rencontrer une nouvelle personne qui nous inspire par son dynamisme ou son authenticité.

Nous faisons peut être parfois des choix dans nos actions qui sont davantage guidées par notre « morale » que par un désir profond …

Prendre conscience de la qualités de nos relations peut nous aider à nous rapprocher de ce qui est « bon » pour nous et mettre un peu plus de distance avec le reste.

On a tendance, malgré nous, à consacrer plus de temps aux relations qui nous « pompent de l’énergie qu’à celles qui nous en donne !

 

Pourtant plus le POSITIF entre dans notre vie et mieux nous nous sentons.

 

 

Alors prenez 5 minutes et notez les relations principales que vous avez dans votre vie. Puis réfléchissez à l’échange qui se fait à l’intérieur de chacune d’elle et définissez s’il est plutôt positif, négatif ou neutre peut être. L’objectif étant de vous consacrez davantage à ce qui vous fait du bien. Pensez à observer les résultats au fil des jours et à les noter !

 

De la même façon, on peut se demander « comment mettre en valeur l’échange dans la relation avec nos enfants ? »  En effet, je suis persuadée que si l’on guide nos enfants à prendre conscience de l’échange dans la relation et donc de leur implication, cela ne peut que leur rendre service dans leurs relations extérieures.

Il existe bien des formes de relations qui peuvent être « toxiques » dont tout parent aimeraient préserver ses enfants. Riches de cet apprentissage, vos enfants pourraient se protéger eux mêmes des relations malveillantes qu’ils croiseraient.

 

Dans votre quotidien, vous pouvez attirer l’attention de votre enfant sur son rôle à jouer dans sa relation avec vous, ou avec ses frère et soeur.

Lui faire prendre conscience, petit à petit et selon son âge, qu’en fonction de son comportement, il n’obtiendra pas les mêmes choses.

 

 

Voici un exemple concret d’une situation vécue :

 

Comme beaucoup de parents je pense, j’achète les céréales que mes enfants adorent, je leur prépare régulièrement ce qu’ils préfèrent manger, je les accompagne au sport, je vais même sous la pluie regarder mon fils jouer au foot le samedi matin ! Bref, je leur fait plaisir aussi souvent que je le peux parce que j’aime ça, j’aime les voir contents, heureux.

Alors quand je demande de temps à autre un coup de main pour vider le lave vaisselle, pour ranger leur linge que je viens de repasser, ou même pour aller prendre leur douche sans râler (attention, ça c’est dur chez nous!) et que mes amours de petits hommes me disent sans complexes « NON »,

JE TROUVE QUE C’EST PAS JUSTE !!!

Un jour, je leur ai donc demandé de venir s’asseoir sur le canapé pour une réunion de famille. C’est ma méthode pour parler des situations qui me dérangent et trouver une solution avec eux. J’ai sorti le tableau noir et les craies et j’ai fait 2 colonnes.

Dans la première j’ai noté ce que je faisais pour leur faire plaisir.

Dans la seconde j’ai noté ce qu’ils pouvaient faire pour me faire plaisir.

Ensuite je leur ai parlé de ma phrase « une relation est un échange »

Je leur ai expliqué que je n’étais pas obligée d’acheter les céréales préférée mais que je pouvais prendre les moins chers ! Que je n’étais pas obligée de faire l’effort de prendre ma voiture pour les amener au sport et chez les copains quand il fait bien froid ou qu’il pleut !

 

Je fais le choix de faire tout ça pour eux parce que j’aime les voir encore plus heureux et que chaque fois qu’ils me donnent de la joie ça me donne envie de recommencer.

 

J’ai dessiné un bonhomme « content » en bas de la colonne…

Je leur ai expliqué qu’eux aussi avaient le choix de m’aider ou pas. Qu’ils pouvaient le faire en répondant « oui » parfois à mes demandes d’aide.

J’ai dessiné un bonhomme « content » là aussi.

Je leur ai montré que lorsque chacun s’implique dans la relation, cela devient un échange positif.

J’ai expliqué aussi le contraire. Si de mon côté je leur dis toujours « non », je ne dois pas être surprise qu’ils me renvoient le même « non » systématiquement ! Et inversement !

En se disant « non » tout le temps, on entre dans un cercle vicieux et on n’a jamais envie de se dire « oui»

J’ai dessiné un bonhomme « pas content » sur le tableau.

 

Ensuite je leur ai demandé ce qu’ils préféraient comme type de relation. Ouf, ils m’ont montré le bonhomme qui sourit !

Ainsi je leur ai dit qu’on était tous d’accord et qu’il fallait parfois faire des efforts pour qu’une relation reste chouette ! Depuis, quelques piqûres de rappels de temps à autre bien sûr mais dans la globalité, mes enfants ont bien compris le principe de l’échange.

Une relation est saine et équilibrée lorsque chaque personne donne le meilleur d’elle même pour tirer l’autre vers le haut. L’échange se fait au niveau de la transmission des compétences de chacun.

Je suis convaincue qu’on peut amener les enfants à prendre conscience de cet échange. C’est peut être la base des « compromis » …?

 

Laissez vos témoignages sous l’article.

Melanie
 

Cliquez ici pour laisser un commentaire ci-dessous 0 Commentaires