6 astuces pour faire face à la mauvaise humeur de son enfant !

 

Ce matin, votre enfant se lève de mauvaise humeur. Vous lui faites de gros câlins, vous repensez à la nuit, qu’il a bien passée pourtant mais il bougonne, il ne veut rien, il râle et fait mauvaise mine.

Quand la journée commence sur une note négative, difficile de garder le sourire !

Après avoir essayer différentes approches auprès de votre enfant, vous commencez à sentir un sentiment désagréable en vous. L’humeur de votre enfant pompe votre énergie matinale et déteint petit à petit sur vous.

Pour éviter de tomber dans cet engrenage négatif, voici 6 clés qui vous aideront à vous préserver !

 

1 ) RESPIRER !

Dès que vous vous rendez compte que vous commencez à changer d’humeur, Inspirez profondément puis expirez de la même façon.

Vous permettrez à votre corps de se détendre et resterez joyeux de commencer cette journée malgré tout. 

La respiration est une alliée aux pouvoirs insoupçonnés. Disponible tout le temps, pas besoin d’avoir 3h devant vous pour la solliciter. Alors n’hésitez pas ! Abusez-en !

 

2 ) SE CONNECTER à soi-même.

Prendre conscience de votre propre corps après cette petite séance de respiration. Détendez vos épaules, que vous avez tendance probablement à lever et contracter sans vous en rendre compte quand un facteur de stress se présente !

Redressez-vous pour vous grandir et adopter une bonne posture. De cette façon, vous resterez confiant, serein et parviendrez à réagir de la manière qui vous convient le mieux.

 

 

Avec le temps et une pratique régulière, ces 2 étapes peuvent se faire très rapidement et vous apporteront beaucoup d’aide pour gérer n’importe quelle situation de stress. 

Si, dans un premier temps, vous trouvez difficile de faire ces étapes en présence de vos enfants, vous pouvez aussi vous isoler 5 minutes et prendre le temps au calme de vous détendre.

 

3 ) DIFFERENCIEZ-VOUS de votre enfant.

Prenez conscience que vous n’êtes pas obligé(e) de vous laisser contaminer par la mauvaise humeur de votre enfant. Vous avez toujours le choix et grâce à la respiration, vous pouvez parvenir à cet état d’esprit.

Votre enfant est de mauvaise humeur, OK mais vous, vous êtes d’humeur joyeuse ce matin. 

Rester concentré(e) sur ce fait !

Vous pouvez inviter votre enfant à partager son ressenti en l’aidant à le formuler, selon son âge « Je vois que le réveil semble difficile ce matin », « Comment te sens-tu? »

Proposez lui votre aide pour inverser la tendance « Est ce que je peux faire quelque chose pour toi mon amour ? »

Si la mauvaise humeur persiste malgré tout, il est possible de proposer à l’enfant d’effacer le lever et de recommencer (comme s’il avait une télécommande pour rembobiner !).

Vous pouvez le raccompagner dans sa chambre tranquillement, lui expliquer qu’il a le droit d’être de mauvaise humeur ce matin.

Proposez lui de faire quelques respirations à son tour, et de revenir avec le reste de la famille quand il se sentira prêt à entrer dans le groupe. 

Il peut emmener sa mauvaise humeur dans sa poche et en parler quand il le souhaite avec vous s’il en a besoin.

 

 

4 ) DEDRAMATISEZ.

Tout le monde peut vivre un réveil plus ou moins joyeux !

Parlez de votre propre expérience permet à l’enfant de se rendre compte que cela arrive aussi aux autres et qu’il s’agit d’un état passager.

Dites lui ce que vous mettez en place quand cette mauvaise humeur vient vous embêter au réveil.

« Moi aussi, l’autre jour quand je me suis réveillé(e), je ne me sentais pas très bien. Pourtant, j’avais bien dormi. Alors dans ces cas là, je préfère prendre mon temps pour me réveiller doucement, à mon rythme, sans m’en prendre aux autres.

Je ne parle pas (par exemple), je reste un peu comme dans une bulle. Je prends mon petit déjeuner et je vous écoute. Puis, à un moment donné, la mauvaise humeur s’en va dans les airs et je continue ma journée joyeusement ! »

 

5 ) PARLER de la journée qui commence.

Vous pouvez énumérer les choses agréables qui vont se passer dans la journée de votre enfant. Il peut être content de retrouver son copain à l’école, de faire son activité préférée…

Demandez lui ce qu’il lui tarde de vivre dans cette nouvelle journée. S’il reste encore « fermé », posez la question à un autre membre de la famille ou décrivez simplement ce qui vous fait plaisir personnellement : « je suis contente de retrouver mon collègue tout à l’heure » ou « je suis heureuse de pouvoir aller au sport aujourd’hui »

L’enfant interviendra dans la conversation spontanément pour donner son avis et oubliera sa mauvaise humeur. C’est la magie de la diversion !

 

6 ) Une étape « bonus »

Pourquoi ne pas proposer à votre enfant d’humeur maussade, de choisir une petite chanson qu’il aimerait que vous chantiez ensemble ? Le fait de chanter permet d’activer la joie et met tout le monde de bonne humeur ! Essayez !

Quoi de plus agréable que de commencer la journée en chantant. 

Après avoir mis en pratique ces différentes techniques, si votre enfant reste dans la même humeur, pensez à le rassurer en lui disant que celle-ci va s’en aller bientôt…et laisser plein de forces pour l’aider à passer sa journée agréablement malgré tout !!

 

N’hésitez pas à me laisser vos commentaires pour partager votre expérience sous l’article.

Melanie
 

Cliquez ici pour laisser un commentaire ci-dessous 0 Commentaires