Peut-on réellement élever ses enfants sans crier ?

On voit beaucoup à l’heure actuelle, sur les sites, les réseaux sociaux…qu’il est préconisé d’élever ses enfants sans crier. 

Je me suis penchée sur le sujet parce que j’ai noté que de nombreux parents tombent dans la culpabilité lorsqu’ils ne parviennent pas à suivre les préceptes de l’éducation positive. Et moi la première !

Je te partage ici mon point de vue et mon expérience personnelle sur le sujet et je te montre ce qui fonctionne dans ma tribu.

1 – Qu’est ce qu’on entend par « crier » ?

  • Si le terme « crier » est utilisé dans le même sens que « hurler » sur ces enfants, alors je conçois qu’il soit possible de travailler sur ce sujet et de supprimer les hurlements de notre éducation.

En effet les hurlements, n’ont rien de constructifs et n’apportent rien ni à l’enfant ni au parent. 

Ce n’est pas pour autant que c’est facile à faire ! Cela dépend beaucoup de notre histoire.

  • Si « crier » signifie élever un peu la voix par rapport à son élocution habituelle alors je commence à être sceptique !

2 – En pratique dans la vie réelle 

Personnellement c’est ce que j’avais compris et j’ai donc essayer d’accompagner mes enfants dans le quotidien en restant toujours sur la même intonation de voix. 

J’ai deux garçons et j’ai vite constaté que face à leur opposition ou au dépassement des limites, ma demande n’avait pas d’impact lorsqu’elle était formulée ainsi. 

  • J’ai fait une nouvelle tentative auprès de mes enfants en élevant un peu la voix en cas de dépassement des limites non négociables par exemple et j’ai vu que l’impact était totalement différent !

Ainsi, je vois beaucoup de parents qui se jugent en échec ou en difficulté dans la relation avec leurs enfants parce qu’ils ne parviennent pas à les élever sans crier. 

Tout est relatif et il me semble bon de faire le point régulièrement.

3 – Le juste milieu

OUI il est possible de ne plus hurler ! Et c’est même bénéfique !

NON il n’est pas possible de ne pas crier si « crier » signifie être ferme !

Faire la différence entre ces deux termes me semble être d’une importance primordiale pour te permettre d’avancer sereinement.

Je vois l’éducation positive comme une démarche à visée constructive pour l’enfant et pour la famille toute entière.

Faire preuve de fermeté quand tes limites ne sont pas négociables pour le bon fonctionnement de votre famille et l’épanouissement de ton enfant est tout à fait positif !

Ton enfant a besoin de se repérer et ce cadre, rassurant pour lui, est indispensable. 

Partage tes expériences en commentaires sous l’article ou sous la vidéo !

Melanie
 

Cliquez ici pour laisser un commentaire ci-dessous 0 Commentaires
  • Commencez dès maintenant à ne plus crier