Des solutions concrètes : en cas d’opposition pour les tâches ménagères !

Si tu as envie de mettre en application une éducation bienveillante dans ton quotidien et que tu te retrouves un peu dépourvu les jours où tu manques de patience, d’énergie et d’imagination, ne t’inquiète pas, c’est naturel !

Je te propose une solution que tu peux utiliser quand tu te retrouves face à l’opposition de ton enfant dans la réalisation des tâches ménagères.

Cela suppose que dans votre organisation familiale, tout le monde s’implique. Chacun à son échelle participe au bon fonctionnement de la maison.

Bien sûr, il s’agit ici de solutions « d’urgence ». Dans la mesure du possible, je t’invite à pratiquer le rassemblement familial : clique ici pour découvrir la vidéo.

Pour te proposer des solutions concrètes, je te donne quelques exemples concrets : 

– Imaginons que ton enfant soit chargé de vider le lave vaisselle et qu’aujourd’hui, il refuse de le faire.

Reprends les différentes étapes suivantes : 

1 – Pose la situation de façon de claire en disant à tes enfants ce que tu attends.

2 – Annonce la conséquence logique que tu mettras en oeuvre en cas de non coopération. 

Ici, je te propose d’expliquer à ton enfant que s’il choisit de ne pas accomplir sa tâche, il n’aura pas de vaisselle propre pour son repas.

3 – Si ton enfant choisit de ne pas faire ce qu’il a à faire, tu peux appliquer la conséquence annoncée. Au moment de dresser la table, ne mets pas d’assiette à ton enfant.

4 – Accueille les émotions de ton enfant avec bienveillance. 

Dans un premier temps, écoute simplement ce qu’il ressent, sans intervenir, sans juger.

Ensuite, rappelle à ton enfant l’organisation de votre maison. Mais aussi la conséquence que tu as choisi et dont lui as parlé ainsi que le choix qu’il a fait. 

L’objectif est qu’il comprenne que tu appliques ce que tu dis. Et aussi que selon ses choix, le résultat peut être différent.

5 – Evalue le résultat de ce que tu as mis en place pour réajuster si nécessaire. 

Il est nécessaire d’adopter un fonctionnement sur plusieurs jours voire plusieurs semaines avant d’évaluer objectivement son résultat.

Il va falloir un certain temps pour intégrer ce nouveau fonctionnement. Que ce soit pour ton enfant comme pour toi. Aussi, je t’invite à faire plusieurs essais.

– Imaginons maintenant que ton enfant doive ranger son linge et qu’il ne soit pas d’accord aujourd’hui.

Tu peux suivre les mêmes étapes que précédemment et appliquer la conséquence liée à cette situation : pas de rangement du linge, pas de vêtements propres pour s’habiller.

Si tu penses à ton organisation personnelle pour la gestion du linge, je te propose de continuer à laver les vêtements quand même et à les ranger dans ta chambre par exemple.

Je te rassure, personnellement, j’utilise les conséquences logiques les jours où je n’ai pas la patience ni l’énergie de traiter le fond du problème.

Et je n’ai jamais eu besoin d’aller très loin dans l’application de ces conséquences.

En général, lorsque tes enfants comprendront que tu appliques vraiment ce que tu dis, ils évalueront rapidement quel choix est le plus avantageux pour eux. 

D’autre part, si tu parviens à utiliser un ton bienveillant en annonçant ta conséquence, ton enfant peut prendre conscience du résultat. Il avait peut être juste besoin d’être éclairé. « Ah oui, c’est vrai que si je ne range pas,  je n’aurai plus de vêtements »

-Si ton enfant ne veut pas contribuer au ménage : poussière, aspirateur, essuyer sa place à table…

Suis les mêmes étapes.

Ici, tu peux annoncer à ton enfant que s’il choisit de ne pas faire sa part de nettoyage, tu ne t’occuperas plus de sa chambre. Tu peux aussi ne plus laver sa table…

-Concernant la préparation des repas.

Tu peux procéder de la même façon en appliquant la conséquence suivante : si le repas n’est pas préparé, il n’y aura pas de repas.

Tu as compris le principe maintenant.

Je te rappelle que si une situation persiste c’est qu’il est nécessaire de s’occuper du problème de fond.

Pratiques le rassemblement familial. Ton enfant va pouvoir s’impliquer réellement dans la recherche de solutions et ainsi mieux les intégrer.

Tu peux découvrir la vidéo sur le rassemblement familial ici.

Laisse tes commentaires bienveillants sous l’article et partage ce qui marche pour toi.

Melanie
 

Cliquez ici pour laisser un commentaire ci-dessous 0 Commentaires
  • Commencez dès maintenant à ne plus crier