Des solutions concrètes : quand tes enfants se bagarrent !

Si tu as plusieurs enfants, tu es très probablement concerné(e) par les bagarres !

Les enfants d’une même fratrie peuvent s’aimer beaucoup et en même temps se chamailler très fortement.

Les jours où tu te sens patient(e), plein(e) d’entrain et de créativité, tu vas réussir à mettre en application de magnifiques solutions pour gérer cette situation.

Mais les jours plus difficiles pour toi, tu voudras rester dans la bienveillance et il ne sera pas évident de ne pas entrer dans un jeu de pouvoir qui risquerait d’abîmer la relation avec ton enfant.

Il faut dire ce qui est : c’est très fatiguant d’entendre ses enfants se bagarrer, surtout à la fin de la journée ! Et pourtant, c’est souvent à ce moment là que ça se produit.

Je te propose, dans cette vidéo, plusieurs pistes pour t’aider à t’apaiser et éviter de perdre patience et énergie lorsque tes enfants se bagarrent.

1 – Change de pièce

Si tu sens l’énervement monter à l’intérieur de toi et que tu vas avoir du mal à gérer ton émotion, c’est sans doute ce qu’il y a de mieux à faire.

Autorises toi à prendre une pause pour faire descendre la pression. Tu pourras ainsi mieux gérer la situation.

Le fait de t’éloigner de la source de conflit, va t’aider à t’apaiser.

2 – Déplace ton attention

Tu peux par exemple mettre tes écouteurs et lancer une musique que tu adores.

Non seulement la musique apaise mais en plus elle va t’aider à ne pas nourrir ton énervement.

Chante et danse si tu en as envie, c’est encore mieux.

J’ai remarqué que plus tu portes ton attention sur une situation (surtout lorsqu’elle te dérange), plus elle va devenir ÉNOOOORME !

Tu utilises la diversion pour ton enfant qui se retrouve face à une émotion de frustration, pense à l’utiliser pour toi aussi.

3 – Invite tes enfants à aller jouer dehors

Si tu as un jardin, c’est une merveilleuse solution ! Parfois, les enfants n’y pensent pas et pourtant à ce moment là, ils ont bien besoin d’aller s’aérer. 

Les fins de journées sont ambigües. Il y a chez les enfants un mélange de fatigue, d’excitation et de besoin de bouger.

Parfois, le fait d’aller courir 5 minutes ou de faire 3 fois le tour du jardin à vélo leur fait un bien fou.

Si tu n’as pas de jardin, il est aussi possible de leur proposer de changer de pièce.

L’idée étant que tu retrouves un peu de calme pour éviter l’explosion et que tu répondes au besoin de tes enfants.

4 – Arrête tout !

Et va prendre un bon bain si l’âge de tes enfants te le permet.

Ok, tu as sans doute mille choses à faire encore … mais tu sais quoi, elles seront toujours là après ton bain !

Prends le temps de te détendre s’il le faut et reporte tes tâches à faire. Si la journée se termine dans une ambiance apaisée, tu pourras toujours les faire … au calme.

L’objectif est que tu retrouves ton calme et que tu évites de rentrer dans un conflit inutile avec tes enfants.

5 – Appelle quelqu’un

Un ou une amie, une soeur, un frère, peu importe.

Ca peut être pour discuter de ce que tu ressens sur le moment et trouver du soutien.

C’est également un bon moyen de te changer les idées si tu choisis de parler de tout à fait autre chose.

Et si vraiment, tu n’arrives pas à te sentir détendu(e), tu peux très bien laisser faire les choses. Les conséquences naturelles vont se mettre en place et parfois c’est bien ainsi.

Tu n’es pas dans l’obligation d’intervenir (sauf danger bien sûr). Je t’invite à voir l’éducation comme un ensemble. Si la plupart du temps, tu gères la situation de façon ferme, bienveillante et constructive pour tes enfants, c’est génial.

Accorde toi des parenthèses : tes enfants ne seront pas perdus pour autant.

Il n’y a pas de solutions idéales mais surtout des priorités et ici l’essentiel est que tu évites de faire éclater une tension trop forte.

Tu peux laisser tes commentaires sous l’article et partager ta situation ou ce qui marche pour toi.

Melanie
 

Cliquez ici pour laisser un commentaire ci-dessous 0 Commentaires
  • Commencez dès maintenant à ne plus crier