Comment réduire le nombre de conflits dans sa tribu ?

Diminuer le nombre de conflit au sein d’une fratrie ça se travaille. Il ne suffit pas d’y penser ou de le demander : il faut agir !

Tous les parents aimeraient avoir des enfants qui ne se disputent pas mais vu que c’est impossible, soyons réalistes, autant les guider pour qu’ils apprennent à gérer seuls leurs conflits.

– POURQUOI ?

° Si vos enfants prennent l’habitude de se parler, de se mettre d’accord, de trouver un terrain d’entente en faisant des échanges ou autres solutions qui conviennent à tout le monde, les disputes entre eux diminueront naturellement.

° Si le nombre de disputes diminuent dans votre maison ou que vos enfants vous surprennent en gérant eux même leurs désaccords, vous serez largement soulagé(e) des multiples sollicitations liées à ce sujet !

Vous gagnerez donc en énergie, patience et temps.

° Vos enfants développeront ainsi leur imagination dans la recherche de solutions, leur capacité d’expression pour dire ce qu’ils veulent à l’autre et leur qualité d’écoute en tentant de comprendre ce que veut l’autre.

° De même, s’ils se retrouvent à deux, trois ou plus à devoir se mettre d’accord parce que l’adulte leur fait confiance dans la gestion de leur conflit, ils vont donner chacun le meilleur d’eux même pour se montrer « capables » et vont développer leur solidarité pour faire équipe.

– COMMENT ?

° La communication est la base de tout pour moi ! Alors je vous invite à apprendre à vos enfants à bien communiquer entre eux.

° Au delà de la communication qui est travail sur le long terme, vous avez la possibilité de mettre en place dans votre famille un mode de fonctionnement qui va favoriser l’entre aide de vos enfants que ce soit entre eux mais aussi avec vous !

Dans ses travaux Maria Montessori, encourage les enfants dès le plus jeune âge à faire !

Finalement, les enfants sont capables de faire beaucoup de choses dans la maison et certain(e)s d’entre nous l’oublient créant ainsi un fossé à mon avis, une distance entre l’enfant qui se retrouve souvent seul et le parent qui se retrouve débordé par les multiples taches à faire. Distance et frustration peuvent s’installer des deux côtés.

Je suis convaincue qu’en faisant ENSEMBLE, chacun peut avoir son rôle à jouer dans la bonne marche du fonctionnement de la maison. Il suffit d’adapter selon l’âge de chacun.

Les enfants impliqués dans l’organisation de la maison se sentiront utiles et trouveront leur place dans la famille.

Ne vous fiez pas uniquement au manque de motivation qu’il pourrait y avoir certains jours ou chez certains enfants, la vie en collectivité commençe à la maison.

Voici concrètement des exemples que vous pouvez mettre en place très jeune (dès 2 ans). Il suffit d’adapter la quantité, la qualité du résultat, la durée de la tâche…selon l’âge.

1) Ranger les vêtements.

Après avoir plier votre linge ou repasser faites de jolies piles et demander à vos enfants de ranger leurs vêtements sur les bonnes piles dans leur placard.

Pour les plus petits, faites une pile pour chaque vêtement (tee shirt manche courte, pantalon, robe…). Pour les plus grands, vous pouvez tout empiler et ils apprendront à séparer pour mettre au bon endroit.

Si vous souhaitez favoriser l’entre aide encore plus, vous pouvez aussi demander à vos enfants de ranger chacun une pile : l’un s’occupera de tous les tee-shirt et l’autre de toutes les chaussettes. Cela peut travailler l’attention portée aux affaires des autres et éviter le chacun pour soi « moi je range MES affaires et toi les tiennes ! »

2) La table.

Mettre et débarrasser la table : un grand classique qui peut être mis en place tôt.

Pour favoriser l’entre aide de vos enfants, je vous propose de leur dire « vous êtes les chefs de la table, à vous de vous arranger entre vous pour que tout y soit ».

S’ils viennent vous solliciter pour des disputes, rassurez les en leur rappelant que vous avez confiance en eux et leur capacité à se mettre d’accord.

Si vraiment, c’est très compliqué, surtout les premières fois, vous pouvez désignez celui qui s’occupera des assiettes, celui qui gèrera les assiettes ou même en nommer un chef du dressage et un autre chef du rangement de la table par exemple.

Pensez malgré tout à revenir rapidement à la collaboration pour leur apprendre à faire ensemble, l’objectif étant que vos enfants apprennent à se mettre d’accord.

Confiez leur la tâche de vider le lave vaisselle ensemble ! Laissez-les s’organiser bien entendu. Rajustez si nécessaire pour que les choses soient équitables.

3) « Laisse l’endroit comme tu l’as trouvé ».

Vous pouvez favoriser l’utilisation de la balayette ou de l’aspirateur plus simple pour les petits, afin qu’ils retirent le plus gros des miettes ou autres projectiles qui tombent par terre lors des repas !

Cela leur permettra de prendre conscience de façon plus réaliste de ce qu’il se passe quand ils mangent tournés dans tous les sens sur leur chaise plutôt que les « assieds toi correctement » « mange au dessus de ton assiette » que nous pouvons répéter 50 voire 100 fois par repas !

L’utilisation de l’éponge aussi est tout à fait à la portée des enfants pour nettoyer leur table après le repas, après une activité feutre, peinture, page à modeler et même après le brossage de dent et ses traces de dentifrice qui vous disent « quand est ce que tu à nettoyé le lavabo ? Ah, hier !!!! »

Aidez les enfants à se rendre compte que c’est agréable d’arriver dans un endroit propre et que ça l’est pour tout le monde. Ca me fait penser à ces affiches qu’on voit un peu partout dans les toilettes publiques ou collectifs « veuillez laisser l’endroit comme vous l’avez trouvé ! »

C’est pas logique pour tout le monde effectivement !

4) Valorisez le plus grand si vous entez qu’il en a besoin.

Par exemple en le sollicitant pour expliquer aux plus petits les différentes poubelles pour jeter les déchets.

En montrant ses techniques à lui pour s’habiller plus facilement ou se coiffer.

L’idée n’est pas de demander plus de choses au grand mais de lui montrer que lui est SAIT déjà faire toutes ces petites choses du quotidien et qu’il peut aussi les montrer aux plus petits sans faire à leur place !

5) Favoriser la démonstration affective.

Parfois il suffit de suggérer aux enfants de se dire de belles choses ou de se faire des câlins pour qu’ils y pensent.

Pensez à les inviter à se faire un bisou le matin pour se dire bonjour ou le soir pour se dire bonne nuit. Pour se souhaiter une bonne journée au moment de la séparation du matin…

Même s’ils se chamaillent, vos enfants grandissent ensemble dans la même maison et ces marques de tendresse développera leur complicité et équilibrera leurs disputes.

Vous pouvez aussi leur demander de temps en temps « qu’est ce que tu aimes chez ta soeur ? chez ton frère ? ».

– QUELS RÉSULTATS ?

En instaurant ce fonctionnement dans votre tribu vous pourrez parvenir à développer :

 

° la prise de conscience de vos enfants sur ce qui se passe dans la maison : « tiens la maison n’est pas dotée d’un pouvoir auto-nettoyant ! » ; « ni d’un rangement autonome ! »

° l’entre aide dans la fratrie : se soutenir, s’aider, apporter ses compétences pour la collectivité

° l’autonomie de votre enfant et sa confiance en ses capacités

° le sentiment d’appartenance (dont nous avons tous tant besoin) de l’enfant en l’aidant à trouver sa place dans votre famille

° les capacités de votre enfant à FAIRE ENSEMBLE malgré les désaccords

° la solidarité dans votre tribu même si la bonne humeur et la motivation ne sera pas toujours au rendez-vous !

° la constitution du groupe parent-enfant pour faire ensemble et non plus chacun de son côté !

° votre gain de temps pour être disponible pour vos enfants.

Pensez à partager vos témoignages dans les commentaires sous l’article pour partager vos expériences et vos idées qui aident au développement de la vie en collectivité et la diminution des conflits à travers le travail en équipe.

Melanie
 

Cliquez ici pour laisser un commentaire ci-dessous 0 Commentaires
  • Commencez dès maintenant à ne plus crier