2

L’erreur à ne pas commettre pendant les vacances !

Les vacances scolaires se terminent et je suis à plat !

J’avoue que ce matin, j’étais heureuse que l’école reprenne. Il y a quelques mois encore, j’aurais culpabiliser de me l’avouer mais aujourd’hui, j’assume !

Je viens de passer deux semaines avec mes enfants 24h/24 et 7j/7 et j’ai commis une erreur qui m’a fait grandir et que je ne ferai plus JAMAIS !

J’ai revu ma copie et je t’en parle aujourd’hui pour que tu ne fasses pas la même !

1- Avant

Les vacances scolaires approchaient et je commençais à penser à mon organisation pour que tout se fasse au mieux.

Personne de dispo dans ma famille pour que je leur fasse profiter des joies de la vitalité de mes enfants.

Un séjour d’une semaine prévu chez des amis et une semaine « off ».

L’idée d’inscrire les enfants au centre de loisirs me traverse vaguement l’esprit…je leur en parle et leur réponse est catégorique « non, on veut rester à la maison avec toi » .

C’est trop mignon, quelle maman serait insensible a cette déclaration d’amour venant de ses enfants ?

Je me dis, « ok, je suis cap de les garder une semaine ! A près tout, je le fais tout le reste de l’année donc y’a pas de raison ! ».

Je me sens investi d’un super pouvoir, genre « super héro » et je me dis qu’on va pouvoir profiter d’être moins pris par le temps que lorsqu’il y a école.

Je n’organise donc rien pour cette deuxième semaine et je suis confiante !!!

2- Pendant

La première semaine se passe super bien.

Je suis avec mes amis, je profite de très bons moments de partage avec eux.

Les enfants s’entendent bien (ouf) et nous pouvons chacun vraiment profiter de moments à nous.

Ca fait du bien !

Retour à la maison … ça se corse !!

Dès le premier jour, la zen attitude a disparu !

En plus, j’ai choisi de reprendre les devoirs ! Quelle mère suis je pour faire travailler mon enfant pendant les vacances ?!

Je m’accroche, je pense à prendre soin de moi (oui oui, j’applique aussi ce que je te transmets), je réussi à aller courir (avec mon grand motivé pour courir avec moi et mon petit à vélo, génial !) et nous passons de bons moments.

Mais quotidiennement, il y a des « clash » !

En dehors des moments d’activités, l’ambiance se gâte et je sens la colère monter.

3- Après

Les vacances touchent à leur fin et je compte les jours avant la rentrée !

J’ai besoin de CALME et de passer une journée juste à faire ce que j’ai à faire, pas de disputes à gérer, pas de bataille pour la douche, pas de réflexions désagréables sur le repas que j’ai mis 3 heures à préparer avec amour pour que mes enfants mangent équilibré et qui est « dégueu » !

Je vois bien que cette semaine a été difficile pour moi parce que mes besoins n’ont pas été comblés. Probablement qu’il en a de même pour mes enfants.

En plus, ils ont eu droit à une maman de mauvais poil du coup !

Bref, bilan bof bof, oui j’ai été présente avec mes enfants pendant une semaine de vacances mais le temps passé ensemble n’a pas été de qualité d’une façon générale.

4 – Les raisons

Pourquoi l’ambiance durant cette semaine était tendue ?

Je ne me sens pas fatiguée, les enfants sont reposés aussi …

Je prévois au moins une activité chaque jour…

Je ne suis pas une maman nulle ni incompétente…

Mes enfants ne sont pas des monstres…

Je passe du temps de qualité avec eux chaque jour…

En fait, c’est la faute de personne, je constate simplement que les adultes et les enfants ne sont vraiment pas fait pour vivre ensemble 24h/24 !

Nos besoins sont si différents !

Les enfants sont dans leur univers, dans le moment présent et ils adorent jouer, chanter, danser, faire du bruit et surtout, ils ont une énergie débordante TOUTE LA JOURNÉE !

Les adultes aiment bien prendre l’air, profiter des rayons du soleil, du calme, se reposer et leur énergie décroît au fur et à mesure que la journée avance !

Même avec des vitamines ou des super aliments, on ne fait pas le poids après une journée entière passée avec eux !

5 – Action / Réaction

L’apitoiement ne sert à rien.

J’aime mes enfants plus que tout au monde, ça c’est clair. Et ils le savent très bien en plus !

C’est réciproque puisque je suis « la meilleure maman dont ils rêvaient » (sauf quand ils sont fâchés bien sûr, là je suis la plus méchante ! ) .

Je m’aime aussi, j’apprends à m’accepter entièrement chaque jour et je sais que je fais du mieux que je peux.

Cela dit, en cherchant de quelle manière je pourrai m’améliorer encore et éviter qu’un tel carnage se reproduise (je ne tiendrai pas le coup à chaque vacances ! ), je retiens ceci :

Il est préférable de ne pas se prendre pour un super héros qui va pouvoir passer une semaine entière avec ses enfants (seul je précise) sans avoir envie de partir sur une île déserte pour faire une pause ! (ou chez des potes…sans les enfants)

Je pense à un pote justement qui me racontait avoir posé sa semaine pour profiter de ses enfants. J’étais impatiente et curieuse de savoir comment ça c’était passé pour lui ( au cas où j’étais complètement à côté de la plaque) …

Le résultat fut le même que le mien !

6 – La solution

Profiter de ses enfants pendant les vacances OUI !

C’est agréable de changer de rythme et d’avoir du temps avec eux, c’est même bénéfique et essentiel pour la relation qui nous unit.

Mais il est indispensable de faire des PAUSES !

Dans une semaine entière, en tant qu’adulte, on a besoin de temps sans enfants et peut être que nos enfants ne savent pas le dire mais ils ont sans doute le même besoin que nous !

Au prochaines vacances, c’est sûr, je ne demande pas l’avis de mes enfants, je reste réaliste sur mes compétences et je les inscrits 1 jour ou 2 par semaine au centre de loisirs !

Le pire c’est que je m’étais organisée comme ça pendant les grandes vacances et je n’ai pas vu venir que même pendant les petites vacances, j’avais besoin de « break ».

On apprend tous les jours à se connaitre !

Je sais que de cette façon, je serai plus détendue et je pourrai offrir à mes enfants une réelle présence de qualité et profiter bien mieux de leur présence à la maison.

Racontez moi comment ça se passe pour vous et si vous avez déjà rencontré ce genre de difficultés ?

Melanie
 

Cliquez ici pour laisser un commentaire ci-dessous 2 Commentaires
  • Commencez dès maintenant à ne plus crier