Un enfant peut -il être manipulateur ?

La manipulation est, par définition « l’emprise exercée par une personne sur une ou plusieurs autres dans le but de contrôler leurs actions ou leurs sentiments ».

 

1 – Les parents peuvent voir leurs enfants comme des « manipulateurs » dans certaines situations

 

Dans la vie quotidienne, certains parents peuvent se poser la question « est ce que mon enfant me manipule ? » quand ils se retrouvent dans des situations comme celles-ci :

 – L’enfant qui répète sans cesse le même comportement

 – L’enfant qui embête son frère ou sa soeur

 – L’enfant qui se roule par terre, fait « une crise », pleure

 – L’enfant qui ne veut pas aller se coucher

 – L’enfant qui ne mange pas de tout

 – L’enfant qui veut un jouet ou obtenir l’accord parental pour une sortie

Il en existe probablement d’autres, je cite ici celles qui me semblent les plus fréquentes.

 

 

2 – Les intentions de l’enfant

 

Pour rappel, le cerveau de l’enfant atteint sa maturité complète vers l’âge de 25 ans.

Avant, la partie de son cerveau qui est la plus présente, est celle qui gère ses émotions.

L’autre partie, celle de la « reflexion », est minime.

Ce qui signifie, que l’enfant se sent majoritairement envahi par ses émotions et ses réactions sont surtout impulsives.

 

Il a pour seule préoccupation de répondre à ses besoins vitaux, dont ceux qui nous intéresse ici sont les suivants :

  • Un besoin d’amour inconditionnel :

 

 

L’enfant a besoin de sentir l’amour de ses parents à travers ses paroles ET ses gestes.

Il a une sorte de réservoir d’amour qu’il a besoin de remplir chaque jour avec l’aide de ses parents.

Si ce réservoir est rempli, c’est ok.

Si le parent ne prend pas assez de temps réel avec son enfant chaque jour, sans téléphone, ordinateur ou mille préoccupations en tête, il reste de l’espace dans le réservoir de l’enfant.

Du coup, celui-ci va mettre en place des comportements ( de façon tout à fait inconsciente), qui vont avoir pour seul but de remplir son réservoir jusqu’en haut !

Et ce, même s’il doit avoir un comportement qui lui attire des ennuis, des réprimandes ou des punitions. Pour l’enfant, ces réactions de l’adulte seront une forme d’attention malgré leur côté négatif et cela lui est préférable que rien du tout tellement il a besoin d’amour !

  • Un besoin de sécurité :

 

 

Pour se sentir bien, heureux, épanoui et pouvoir porter son attention sur le jeux et l’apprentissage, l’enfant a besoin de se sentir en sécurité.

Bien sûr, il s’agit d’une sécurité matérielle mais aussi d’une sécurité affective.

La sécurité affective dont l’enfant a besoin est représentée par la stabilité de ses parents, leur capacité à gérer leurs émotions et leur cohérence.

L’enfant a besoin de sentir que ses parents résistent à ses comportements et ses paroles. Il a besoin de les sentir solides, qu’ils ne soient pas « détruits » par ses attitudes.

Ainsi, s’il ressent une vulnérabilité chez son parent, l’enfant va (inconsciemment encore une fois), reproduire son comportement pour tenter de faire « grandir » son parent et jusqu’à obtenir une réponse qui le rassure suffisamment !

Si la réponse de l’adulte n’évolue pas et reste « violente », il se peut que l’enfant cesse son comportement mais ce ne sera pas parce qu’il se sent rassuré mais surtout parce qu’il se refermera sur lui même ce qui peut évidemment lui nuire.

 

3 – Les interprétations adultes

 

 

Lorsqu’un adulte parle de manipulation, il s’agit surtout d’une stratégie élaborée par l’enfant pour atteindre son but.

Cela suppose que l’enfant puisse être capable de mettre sur pied un plan « machiavélique » qu’il va ensuite appliquer sur ses parents.

L’objectif de ce plan étant que l’enfant fasse ce qu’il veut, comme il veut et surtout qu’il soit le maître !

Pensez-vous sérieusement que votre enfant soit capable de mettre au point un tel stratagème ?

Pensez-vous que votre enfant passe des heures à réfléchir sur ce qu’il pourrait faire pour vous faire tourner en bourrique, que son intention est telle ?

 

4 – Y voir plus clair

 

 

Voilà de quelle manière je vois les choses en utilisant les connaissances disponibles en neuro sciences et mon expérience personnelle.

Le comportement manipulateur de l’enfant est une interprétation adulte !

L’adulte qui peut se sentir menacé, déstabilisé, confronté à ses propres émotions, ses propres difficultés, ses limites se sentira plus à l’aise s’il n’a pas besoin d’affronter son monde intérieur.

En portant l’enfant responsable d’une quelconque manipulation, il se décharge ainsi de cette tâche qui peut s’avérer difficile pour lui à traiter.

L’enfant, de son côté, agissant instinctivement avec les capacités mentales qu’il possède, tente de satisfaire ses besoins vitaux.

Ses intentions sont toujours salvatrices et bienveillantes surtout envers son parent.

 

 

S’il est face à un adulte qui se sent bien dans ces baskets, l’enfant cessera rapidement ses comportements négatifs.

S’il sent qu’il touche une faille chez son parent, il ne s’y engouffrera que si le parent la fuie !

Ainsi si j’ai un conseil à vous donner à travers cet article, il serait le suivant :

Si vous avez l’impression que votre enfant vous manipule, analysez de près la situation.

Demandez-vous à quoi vous renvoie votre enfant : est ce que vous avez une vulnérabilité dont vous ne vous occupez pas ? Est ce que vous avez pris du temps pour être avec votre enfant aujourd’hui ?

En vous occupant du besoin de sécurité et d’amour de votre enfant, vous verrez que votre enfant modifiera ses comportements naturellement.

 

 

Vous êtes des personnes uniques : vous et votre enfant. Ainsi, il se produira régulièrement des désaccords entre vous et heureusement. En gérant ces derniers de façon rassurantes et avec amour, vos enfants ne resteront pas dans des comportements négatifs vous verrez !

 

N’hésitez pas à partager en commentaires sous l’article vos expériences personnelles.

Melanie
 

Cliquez ici pour laisser un commentaire ci-dessous 0 Commentaires
  • Commencez dès maintenant à ne plus crier