L’erreur à ne pas commettre quand tu veux arrêter de crier !

Le jour où j’ai pris conscience que l’ambiance dans ma tribu pouvait être améliorée, j’ai cherché ce que je pouvais mettre en place comme actions.

J’ai toujours cette phrase à l’esprit « Tu ne peux pas changer les autres mais tu peux te changer toi ! ».

Alors j’ai pris un miroir et je me suis attaquée à un gros morceau : arrêter de crier !

Tant qu’à faire, si je voulais changer quelque chose, autant ne pas le faire à moitié ! J’ai vu ces titres écrits partout, alors je crois que mon cerveau à été influencé.

1 – Le sage

hibou
hiboux
sage

Quand j’étais petite, je voulais être un sage. Tu sais ce personnage qui maitrise parfaitement ses émotions !

Il semble toujours détendu, à l’écoute et calme.

Rien ne semble l’atteindre véritablement. J’ai toujours été admirative de ces personnages !

J’ai cru que j’étais en bonne voie…

Et puis, je suis devenue maman ! …

Et puis, je suis devenue maman solo !!

2 – La découverte

Dans ces nouveaux rôles, j’ai découvert des facettes de ma personnalité que je ne connaissais pas. Je croyais me rapprocher de mon rêve de sage et en réalité, je m’en suis éloignée à pas de géants !

J’ai découvert que je criais…beaucoup après mes enfants, sur eux, autour d’eux…bref beaucoup trop !

J’ai d’abord été surprise parce que je ne me connaissais pas comme ça. Je me suis demandée ce qu’il m’arrivait.

Et j’ai compris que je vivais tout simplement une nouvelle situation.

Mon rôle de maman m’a fait découvrir des limites que je n’avais encore jamais explorées jusque là.

éléphants
éléphant
limite
limites

3 – La décision

C’est donc naturellement que j’ai pris les choses à bras le corps et je me suis dit « Mélanie, il est indispensable que tu ramènes le calme dans ta tribu! »

Et j’ai pris cette décision d’arrêter de crier.

Alors chaque fois que je vivais une situation qui faisait monter en moi de la colère, je la rembarrais et je m’efforçais de ne pas crier !

J’y suis parvenue. J’ai réussi à moins crier.

4 – L’erreur

Pour faire simple, je prenais sur moi.

Je gardais cette colère en moi pour ne pas laisser de place aux cris et j’accumulais gentiment toutes ces ondes négatives.

Et qu’est ce qui c’est passé selon toi ?

Bien sûr ! Je finissais par exploser !

D’un certain coté, je parvenais à rester plus calme, à moins crier mais d’un autre côté, lorsque je n’en pouvais plus, du coup, tout ça sortait d’une façon encore démesurée.

Pire, je crois même que mes enfants n’y comprenaient plus rien. Parfois maman était hyper zen et l’instant d’après elle devenait furieuse !!

Je me suis rendue compte que je ne n’adoptais pas la bonne approche pour réussir à réduire les cris dans ma tribu.

lion
lions
colère

5 – L’illumination

Alors, j’ai continué mes recherches de solutions et j’ai fini par trouver.

Le secret, ce n’était pas de prendre sur moi et d’entasser mes émotions quand je voyais des comportements inappropriés de mes enfants.

Voici ce que j’en ai conclu et ce qui a fonctionné :

  • lorsque je suis témoin d’un comportement qui me donne envie de réagir, je respire à fond ou je quitte la pièce. Ensuite, je reviens et je formule mon ressenti du mieux que je peux en utilisant le « je », en parlant de moi.

De cette façon, j’évite l’accumulation de tensions négatives en moi qui risquent de resurgir à un moment ou un autre sous une forme décuplée !

  • d’autre part, je mesure la différence entre « hausser le ton » et « hurler ». Pour moi, les deux termes peuvent être regroupés dans le mot « crier » mais ils sont pourtant bien différents.

Je me suis aperçue que lorsque je gardais le même timbre de voix, mes garçons ne semblaient pas « atteints » par mes mots. Alors qu’en montant de quelques décibels (de façon maitrisée), ils portent une réelle attention à mes propos.

Ces deux prises de consciences m’ont aidées à réduire considérablement les cris au sein de ma tribu et surtout les miens !

Par un effet boule de neige, ceux de mes enfants ont suivi le même chemin.

Alors si toi aussi tu estimes que tu cries trop et que ton souhait est de changer cela, bravo ! Je t’invite à ne pas commettre la même erreur que moi en prenant sur toi tout ce qui te frustre au risque d’exploser vraiment !

Ni d’exprimer ton ressenti sur le même ton que maitre Yoda ! Ca ne fonctionne qu’avec les Jedi ça !

N’hésites pas à partager tes expériences en commentaires sous l’article.

Melanie
 

Cliquez ici pour laisser un commentaire ci-dessous 0 Commentaires
  • Commencez dès maintenant à ne plus crier