2

La clé quand tu es fatigué (e) !

La fin de la journée est souvent chargée pour la relation parent-enfant.

Il y a une réelle tension qui s’installe durant la fameuse tranche horaire de 18H-20H.

° Le parent doit gérer le retour d’école, la décompression de son enfant, les devoirs, le bain, le repas, les activités et enfin le coucher !

Tout ça en 2H !!

   ° De son côté, l’enfant doit gérer le retour à la maison de ses parents, les retrouvailles avec la fratrie, ses devoirs encore à faire, les demandes de ses parents, son bain, les demandes de ses parents (re) pour aller manger, se brosser les dents et enfin se coucher !

Tout ça en 2H !!

Avec tout ce qu’il y a à faire en si peu de temps, pas étonnant que cette période de la journée soit propice aux conflits !

Je ne sais pas pour vous, mais de mon côté, quand j’ai réussi à gérer une grande partie de cette fin de journée, je n’ai plus forcément l’énergie de me poser et lire une histoire.

Pour autant, j’adore ce moment parce que c’est l’un des plus faciles.

Dommage qu’il arrive en dernier !

J’aime bien avoir mes enfants blottis contre moi, un de chaque côté.

Et ils adorent ce moment aussi.

Généralement, tout le monde est fatigué et le calme arrive enfin à s’installer.

Pas toujours parce que parfois mon petit aime bien jouer encore un peu en écoutant l’histoire.

Lorsque je n’ai plus d’énergie pour lire l’histoire, voici ce que j’ai trouvé :

Je demande à mes enfants de me raconter une histoire chacun !

Parfois ils ne sont pas motivés tout de suite eux non plus mais ils se laissent prendre au jeu assez rapidement . 

On connaît le côté joueur des enfants !

L’un d’entre eux commence à parler et à raconter quelque chose.

Ensuite, nous pouvons imaginer ensemble la suite de son histoire.

Et les idées pleuvent ! C’est génial !

C’est ainsi qu’une histoire prend forme et que nous passons un moment agréable qui me semble plus authentique que de lire une histoire machinalement sans grande conviction ni présence !

Je trouve que ce système permet :

  • De développer l’imagination de l’enfant
  • De l’écouter parler de ce qu’il a vécu (l’enfant raconte souvent des choses dont il a fait lui même l’expérience et dont il ne parlerait pas autrement)
  • De faire un « travail d’équipe » puisque nous intervenons tous les trois pour donner forme à l’histoire
  • De favoriser le lien parent-enfant en passant un moment agréable
  • De se déconnecter des éventuelles tensions de la journée ( nous portons notre attention sur l’histoire et rien d’autre)

Autant dire qu’il n’y a que des avantages à cette alternative.

Pensez-y la prochaine fois que vous vous sentirez peu motivé(e)s pour lire l’histoire du soir ou que vous sentez votre mental très absorbé par d’autres choses.

Faites cette proposition à vos enfants, ils vont adorer et vous passerez un bon moment de complicité pour bien finir la journée.

Partagez en commentaires vos essais et dites moi comment ça s’est passé chez vous.

Melanie
 

Cliquez ici pour laisser un commentaire ci-dessous 2 Commentaires
  • Commencez dès maintenant à ne plus crier