« J’ai peur de confier mes enfants à des gens qui font différemment de moi »

Il t’arrive d’avoir envie (même besoin parfois) de confier un peu tes enfants à ton entourage pour faire une pause. Une sorte de relai nécessaire à ton quotidien pour souffler ou pour réaliser certains projets tout simplement.

Seulement voilà, tu mets en place un « mode » éducatif bien précis. Tu as tes valeurs auxquelles tu tiens beaucoup et tu aimerais que tout soit fait pareil partout où vont tes enfants.

1) Et si ils lui crient dessus …

Je me rappelle très bien avoir ressenti cette crainte de confier mes enfants.

Je mettais tellement d’énergie pour apporter à mes enfants ce qui collait vraiment à mes valeurs. C’était hors de question que quelqu’un vienne saboter tout mon travail !

J’avais peur :

  • que mes enfants perdent leurs repères
  • que cela nuise à leur développement, leur épanouissement
  • qu’on leur crie dessus
  • qu’on ne les écoute pas suffisamment
  • que leur rythme ne soit pas respecté
  • que mes enfants aient peur et que je ne sois pas là !

En fait c’est un peu comme si j’étais la meilleure maman pour mes enfants et qu’il n’y a que moi qui puisse faire « comme il faut ». La première partie de la phrase est vraie. Je me suis rendue compte que la seconde était limitante !

2) Mes enfants sont capables…

Un jour, alors que j’étais vraiment fatiguée, une amie me suggère de passer un peu le relai à quelqu’un de mon entourage pour s’occuper des enfants.

Je lui parle de mes craintes et je me rends compte que je suis même prête à être encore plus fatiguée que de mettre en péril l’accompagnement que je construis chaque jour pour mes enfants !

Et elle a la bonne idée de me présenter les choses sous un angle différent.

Créer un cocon à la maison, une façon de fonctionner avec son enfant c’est naturel. Ce sont les bases du développement de l’enfant qui se construisent dessus finalement.

Et en grandissant, il va être confronté à de nouveaux milieux, de nouvelles valeurs, des règles différentes…notamment à travers sa socialisation.

Et il s’en sortira très bien parce qu’il est CAPABLE !

3) Je peux faire confiance à mes enfants

Finalement, en acceptant de mettre mes enfants dans un environnement différent de celui que je construis au quotidien, je leur fais confiance.

Je fais confiance à mes enfants, en leur capacité à prendre ce qu’il y a de bon dans cette autre façon de faire et de laisser ce qui ne leur convient pas.

La différence est aussi une source d’enrichissement et d’apprentissages.

  • apprendre à s’adapter à des habitudes nouvelles
  • se rendre compte que les règles et la discipline ne sont pas les mêmes chez tout le monde
  • s’apercevoir des bons côtés qu’il y a dans le fonctionnement de notre maison
  • renforcer certains fonctionnements communs
  • développer leur ouverture d’esprit
  • se confronter à leurs propres limites
  • apprendre à se connaître
  • développer de nouvelles compétences

En créant un quotidien « cocon » à mes enfants, je leur offre une stabilité, une sécurité qui est indispensable à leur bon développement et épanouissement.

En revanche, en voulant les maintenir confiner à cet univers uniquement, je me rends compte que je les limite dans le développement de leurs capacités. Je ne leur accorde pas la confiance dont ils ont besoin pour grandir et évoluer.

Ca part d’un très bon sentiment, puisque je suis convaincue au départ que c’est pour les protéger.

Mais finalement, j’ai aussi conscience que je ne peux pas les protéger de tout durant toute leur enfance.

4) Ils ont su avancer malgré tout…

Dans leur histoire personnelle, mes enfants ont été confrontés à une terrible épreuve en perdant leur papa très tôt.

Je ne pouvais rien faire pour éviter leur souffrance à ce moment là et je n’ai pas pu maintenir le cocon que je souhaitais pour eux.

Alors j’ai fait de mon mieux pour les accompagner à traverser cette épreuve de la vie et ils l’ont fait ! Aujourd’hui, ils ont probablement appris, sans s’en rendre compte à développer des capacités nouvelles pour continuer à avancer dans ce nouvel environnement.

Finalement, permettre aux enfants de se confronter à des univers différents, avec des règles différentes c’est aussi et surtout leur permettre de grandir, d’évoluer et de mettre en place des mécanismes qui leur sont propres pour faire face à l’inconnu.

C’est aussi leur offrir la sérénité d’avancer sur leur chemin en sachant qu’on leur fait confiance parce qu’on croit en eux.

Et dans tous les cas, en créant un dialogue suffisamment ouvert avec son enfant, on est en mesure de l’accompagner à travers ses différentes expériences. Et c’est ce dont il a le plus besoin.

Se sentir libre de faire ses propres expériences et savoir qu’il n’est jamais seul parce qu’il y a toujours une personne sur laquelle il peut compter.

5) Retour d’expérience

Finalement, aujourd’hui, je passe le relais régulièrement à mon entourage et je constate que ça ne pose pas de problème particulier au fonctionnement de notre quotidien.

Rien n’est remit en cause et l’équilibre de mes enfants reste stable.

Je crée toujours une bulle de retour d’expérience pour discuter de ce qu’ils ont vécu de leur côté. Je leur partage aussi ce qu’il s’est passé pour moi.

De cette façon, je vois si quelque chose les a gêné en mon absence et nous renforçons les liens de notre relation en partageant nos expériences.

Melanie
 

Cliquez ici pour laisser un commentaire ci-dessous 0 Commentaires
  • Commencez dès maintenant à ne plus crier