Comment faire quand on est « à bout » ?

 

Il existe une grande diversité dans le schéma familial d’aujourd’hui et je constate que beaucoup de personnes se retrouvent seules face à l’éducation de leur(s) enfant(s).

 

  • certains sont divorcé(e)s ou séparé(e)s et ont à leur charge leurs enfants la majorité du temps,
  • d’autres sont en couple mais l’un des deux conjoints est très pris par son travail et se retrouve seul(e)s à gérer leurs enfants,
  • enfin certains sont seul(e)s par la force des choses parce qu’un des deux parents est décédé et ont leurs enfants à charge 7j/7

 

1 – Le constat 

 

A travers mon expérience personnelle ( pour celles et ceux qui ne me connaissent pas, j’élève seule mes deux garçons depuis le décès de leur papa),  je constate que cela relève d’un véritable défi !

 

Entre la gestion du travail, l’intendance de la maison, les tâches ménagères, le côté alimentation (courses + repas), la gestion de la vie de famille et la volonté de bien faire dans sa relation avec ses enfants, il est important de se créer un mental de sportif de haut niveau !

Ce défi n’est pas réalisable seul(e) et seul(e) ne veut pas dire « célibataire ».

 

Si vous êtes face au constat que vos relations avec vos enfants sont compliquées à gérer et que vous vous sentez la plupart de temps abattu(e), démoralisé(e), sans énergie et en colère ou triste, sachez qu’il existe des solutions.

 

 

Comme je le disais plus haut, il est extrêmement difficile aujourd’hui d’élever seul(e) vos enfants et il est donc assez naturel et logique que vous vous sentiez à bout.

Puisqu’il n’existe décidément pas de baguette magique pour faire des miracles, allons chercher ensemble les solutions qui s’offre à vous.

 

2 – La priorité

 

La priorité est de comprendre qu’il est indispensable de vous occuper de vous en premier.

 

Comme dans un avion, on vous suggère de prendre le masque à oxygène en premier et de le donner ensuite à votre enfant, le principe est le même ici.

 

Si vous n’allez pas bien, votre enfant ne peut pas aller bien et votre relation non plus. Alors commencez par vous.

 

3 – Quelques idées de solutions

 

Pour cela, accepter qu’un temps donné, il est bénéfique que vous preniez un peu de temps pour vous, quitte à faire garder vos enfants.

Si cette solution ne semble pas vous convenir, j’attire votre attention sur le côté passager de la situation.

 

Sur toute l’enfance de votre enfant, si vous « déléguer » un peu plus durant quelques mois, le temps de vous refaire un moral positif, en sachant que ce sera bénéfique pour la suite de votre relation, ça en vaut la peine.

 

 

Une petite liste non exhaustive de vos possibilités :

  • pensez au système de garderie mis en place dans les écoles,
  • à l’étude proposées par certains établissements scolaires pour vous soulager de la corvée des devoirs,
  • aux crèches ou aux assistantes maternelles même les jours où vous ne travaillez pas.
  • le baby siting de bouche à oreille est une solution qui peut bien fonctionner aussi et vous permettre de vous absenter quelques heures en journée ou fin de journée (pour déléguer les bains et repas du soir)
  • selon votre situation personnelle vous pouvez également faire appel à votre famille pour un relai
  • ou à de bons amis.

 

Je vous conseille de ne pas vous arrêter à la croyance limitante que vous êtes seul(e)s et que vous êtes privé(e)s de certains plaisirs de la vie parce qu’il existe toujours des personnes bienveillantes dans votre entourage qui seront prêtes à vous aider.

 

Plus vous vous isolerai, plus vous réussirai à vous convaincre que vous êtes seul(e)s et plus vous le serez. Coincé(e)s dans votre rumination, vous n’arriverez pas à voir qu’il existe toujours des possibilités pour vous soulager.

 

 

En prenant ce temps pour vous, en renouant avec des plaisirs simples de la vie comme des repas entre amis sans vos enfants, des sorties ou des soirées, vous parviendrez petit à petit à renverser la tendance actuelle et à sortir de ce cercle vicieux.

 

Vous avez la possibilité de créer un cercle vertueux nouveau et d’instaurer une réelle harmonie dans votre foyer avec vos enfants.

 

N’hésitez pas à me laisser vos commentaires, vos idées et vos expériences pour que je puisse vous répondre au mieux.

Melanie
 

Cliquez ici pour laisser un commentaire ci-dessous 0 Commentaires