Des solutions concrètes : quand ton enfant chouine, pleure, râle…


Même si tu es dans une volonté d’apporter une éducation bienveillante à tes enfants, il y a probablement des jours où tu te sens fatigué(e), sans patience et avec un niveau d’énergie à peu près égal à zéro ! 

Tu souhaites garder ton intention de bienveillance mais c’est tellement difficile que tu as du mal à savoir comment faire .

En même temps, tu ne veux pas tomber dans une relation de pouvoir avec tes enfants. Et non plus user de l’autorité pour obtenir ce que tu attends d’eux.

Si ces jours là, tu as du mal à mettre en pratique tes connaissances en matière d’éducation positive, c’est ok. 

Voici une solution que tu peux envisager si tu tends vers la bienveillance mais que tu te sens fatigué(e) ou peu patient(e) pour prendre le temps d’accompagner ton enfant sereinement.

1 – Ton enfant se lève de mauvaise humeur

Quand tu te retrouves face à ton ou tes enfants qui se chamaillent dès le réveil, ta patience et ton énergie ne sont peut être pas encore suffisamment en alerte pour réagir sans énervement.

Tu aimerais que la journée commence calmement, dans la joie et la bonne humeur.

Oui mais voilà, ton enfant, lui, s’est réveillé du mauvais pied. Tu le vois qui chouine, dis « non » à tout ce que tu lui proposes. Ca sent le conflit qui arrive au galop parce que tu n’as même pas encore pris ton café ou du thé du matin.

Tu connais cette situation parce qu’elle s’est déjà produite. Sauf que cette fois-ci tu as envie de réagir avec bienveillance et en même temps tu n’as pas l’énergie pour être très patent(e).

2 – Ce que tu peux faire

Je te propose 3 solutions pour éviter de te laisser emporter par tes émotions.

Tu as la possibilité de les adapter à ta convenance, selon qui te semble le plus en cohérence avec tes valeurs.

Il est important de retenir que quoi que tu fasses, il est indispensable de la faire avec conviction !

Tu es la/le seul(e) à savoir ce qui est bon pour toi à ce moment là.

  • Tu peux quitter la pièce

Lorsque tu sens une tempête arriver, n’hésites pas à changer de pièce.

En effet, le meilleur moyen de garder ton calme sera de t’isoler afin de faire descendre la tension.

Sous l’emprise d’une émotion, il n’est jamais bon ni constructif de réagir.

Aussi, il est préférable de t’en aller 5 minutes plutôt que d’avoir une réaction qui échappe à ton désir de bienveillance.

  • Tu peux mettre une chanson qui tu aimes

Une autre alternative sera de mettre de la musique.

Elle a le pouvoir d’apaiser les tensions et elle fera une bonne diversion. Autant pour toi que pour ton enfant.

Alors n’hésites pas, fais toi plaisir ! Et danse si tu en as envie.

  • Enfin, tu peux aussi embrasser ton enfant et aller prendre ton petit déjeuner dans une autre pièce.

En embrassant ton enfant, tu lui signifies, de façon non verbale, que tu ne lui en veux pas.

En quittant la pièce, il aura vite fait de comprendre que son comportement n’est pas compatible avec ton réveil.

S’il est petit, il viendra probablement te voir en te demandant pour ce que tu fais. Tu pourras alors lui expliquer calmement ce dont tu as besoin pour bien commencer la journée.

Le fait de changer de pièce te permet de choisir de ne pas rester dans une situation qui te dérange.

Ton enfant aura vite fait d’intégrer ce mécanisme même s’il n’en dit rien.

  • Et si cette situation se reproduit trop souvent à ton goût, c’est qu’il est temps de trouver une solution pour changer les choses.

Pour cela, je t’invite à pratiquer le rassemblement familial afin de découvrir quelles possibilités s’offrent à toi.

Découvre le rassemblement familial en vidéo en cliquant ici

  • Pour finir, tu peux également trouver une solution plus personnelle.

Peut être que tu pourrais envisager de mettre ton réveil plus tôt de 10 à 15 minutes pour avoir un temps rien qu’à toi au réveil.

Tu pourrais en profiter pour prendre ton café ou ton thé par exemple.

Ou bien pour faire quelques étirements. A moins que tu préfères te réveiller tranquillement sous une bonne douche.

Quoiqu’il en soit, avoir un peu de temps à soi avant le réveil des troupes est plutôt bénéfique. C’est de cette façon que tu seras aussi plus à même d’accueillir les imprévus du matin avec calme et bienveillance.

Partage en commentaires sous l’article ce que tu as préféré et surtout ce qui marche pour toi.

Melanie
 

Cliquez ici pour laisser un commentaire ci-dessous 0 Commentaires