Comment poser des règles aux enfants favorisant l’harmonie dans la famille ?

Favoriser l’harmonie familiale en posant des règles à tes enfants n’est pas forcément source de conflit. Le principe que je te propose se résume en une phrase : « La règle est la même pour tout le monde ».

La famille est semblable à n’importe quel groupe : pour qu’il fonctionne et qu’un climat de paix s’y instaure, il est nécessaire qu’il y ait des règles.

Les règles vont permettre à chacun de savoir ce qu’il peut faire et jusqu’où il peut aller sans altérer le bien-être de l’autre.

Car c’est bien à cela que servent les règles.

Il ne s’agit pas de nuire, de mettre une limite pour empêcher quelque chose ou même de priver de liberté.

Il s’agit de dire : « Si tu franchis cette limite, tu vas empêcher l’épanouissement de quelqu’un d’autre » ou « Ton comportement aura des conséquences sur quelqu’un d’autre que toi ».

Ce principe peut sembler demander des sacrifices mais en réalité il nous permet d’être plus souple avec nos enfants et peu grandement nous simplifier la vie quand on sait à quel point les enfants sont sensibles à la justice.

D’autre part, il peut aussi nous tirer vers le haut…

1. Comment trouver les justes règles à poser chez soi ?

Enfant, nous avons nous même reçu un certain nombre de règles.

De la part de nos parents bien sûr mais aussi de tous les adultes qui ont été présents sur notre chemin (enseignants, éducateurs sportifs, membres de la famille…)

Spontanément, nous allons avoir tendance à les reproduire lorsque nous créons à notre tour notre propre cellule familiale.

Cependant, il peut être bon de s’y repencher régulièrement afin de voir si elles collent vraiment à ce qui est important pour nous. 

Devenue adulte, nous développons notre propre personnalité et nous avons des valeurs qui peuvent être différentes de ce que nous avons reçu enfant.

Si notre désir est de nous développer, de nous épanouir avec nos enfants, il est bon de vérifier si les règles que nous posons correspondent à ce que nous appelons nos valeurs. 

2. Aligner les règles avec ses valeurs

Une valeur c’est quelque chose qui est important pour toi. Il en existe de nombreuses et il n’y en n’a pas de meilleures que les autres.

Elle répond à cette question : « qu’est ce qui est le plus important pour moi et que j’ai envie de transmettre à mes enfants ? »

Chacune de nous affirme sa personnalité en accordant de l’importance à une valeur ou une autre. L’idée n’est pas de se comparer mais d’apprendre à se connaître. 

Voici quelques exemples de valeurs :

  • L’amour
  • L’argent
  • Le succès
  • La santé
  • La sécurité
  • La paraître
  • L’honnêteté
  • La loyauté
  • L’humilité
  • La famille
  • Le pouvoir
  • La paix
  • La contribution au monde
  • Le partage
  • L’authenticité
  • La franchise
  • La générosité
  • Le développement de son plein potentiel
  • La liberté
  • L’aventure
  • L’humour
  • La joie

Plus les règles que tu poses seront en accord avec tes valeurs dominantes, plus tu te sentira alignée avec qui tu es.

Double bénéfice, elles seront plus faciles à poser et faire respecter et tu resteras cohérente pour tes enfants.

La cohérence étant le ciment d’une meilleure coopération de la part de tes enfants.

3. Faire appliquer les règles

Poser les bonnes règles revient à faire respecter dans ton cercle familial les valeurs qui sont les plus importantes pour toi. 

En général, il y en a 5 maximum. 

Pour que la règle soit juste, c’est à dire alignée avec tes valeurs et cohérente pour tes enfants, il est nécessaire qu’elle soit : 

a) Applicable par l’ensemble de la famille

Les adultes comme les enfants doivent respecter la règle. Pour éviter les jeux de pouvoirs, il est nécessaire d’appliquer ce principe de base.

Si la règle est en cohérence avec tes valeurs alors cela devrait facile et te demander aucun sacrifice.

Ton enfant fonctionne beaucoup par mimétisme : ses neurones miroirs lui donnent l’opportunité d’apprendre bien plus de choses en t’observant qu’en t’écoutant. Il est alors bon de montrer l’exemple pour favoriser la coopération de l’enfant.

b) Énoncée clairement en fonction de l’âge de chacun

Un petit aura besoin de mots simples pour bien comprendre ce qui attendu de lui.

Le meilleur moyen de savoir s’il a bien compris et entendu (pour de vrai) la règle est d’utiliser la reformulation.

Après avoir formuler la règle, demande à ton enfant de te dire ce qu’il en a compris. Cela te permettra d’être sûre que le message est passé correctement.

c) Pérenne

C’est à dire qu’elle doit durer dans le temps.

Si la règle change tous les quatre matins, il sera bien plus difficile pour ton enfant de l’intégrer et donc la respecter.

Encore une fois, si cette règle est en réfléchie en accord avec tes valeurs, il sera plus simple pour toi de respecter cette dynamique.

Si tu ressens une frustration à appliquer l’une des règles que tu poses à tes enfants, il est possible qu’elle ne soit pas en accord avec tes valeurs.

4. Les règles du côté de ton enfant

L’enfant a besoin de repères et de cohérence pour se développer. Il cherche à comprendre sans cesse le monde dans lequel il vit et les règles en font parties.

Que se passe t’il s’il entend ses parents lui demander de respecter une règle et qu’il les voit faire différemment pour eux ?

Son esprit sera troublé, il ne comprendra pas la demande de ses parents et la vivra de façon injuste.

D’autre part, il développera très certainement un sentiment d’injustice vis à vis de ce qu’il voit.

En grandissant, il manifestera de plus en plus d’opposition dans l’application et le respect des règles que tu tenteras de poser. 

Cela peut devenir une véritable source de conflit entre vous.

Exemple : Si la santé est l’une des valeurs importantes pour toi et que tu accordes de l’importance à l’alimentation par exemple. Tu vas poser la règle de manger des repas équilibrés la plupart du temps dans la semaine (quelques exceptions sont toujours les bienvenues pour éviter la frustration). Si de tes enfants te voient manger n’importe quoi à côté et d’octroyer des friandises, il n’y aura pas de cohérence avec tes propos. Ils risquent de te demander très régulièrement d’avoir eux aussi des friandises ! Et peut-être qu’ils finiront par aller se servir en cachette pour rétablir la justice.

5. Ne pas confondre « règles » et « comportement lié aux besoin de chacun »

Les adultes et les enfants n’ont pas les mêmes besoins ou plutôt pas les mêmes quantité de besoin. 

Par exemple, il est normal qu’un adulte ait une plus grande quantité de nourriture dans son assiette qu’un enfant. Ses besoins nutritifs étant plus importants du fait de sa taille et de ses activités.

Un enfant aura surtout des besoins liés à sa croissance (qui sont plus de l’ordre de la qualité et de la diversité que de la quantité).

De même, il est normal que tu te couches plus tard que ton enfant. L’enfant ayant besoin de plus de sommeil qu’un adulte afin de favoriser sa croissance et d’assimiler les nombreuses découvertes qu’il fait dans chacune de ses journées.

Ainsi, il est important de ne pas confondre une règle liée à une valeur qui te semble essentielle et une règle qui répond aux besoins de ton enfant. 

En listant les 5 valeurs qui te correspondent le plus, tu pourras t’assurer d’avoir mis en place des règles adaptées à ta famille. Tu favoriseras ainsi plus facilement la coopération volontaire de tes enfants et l’harmonie familiale.

Melanie
 

Cliquez ici pour laisser un commentaire ci-dessous 0 Commentaires
  • Commencez dès maintenant à ne plus crier