Comment gérer les bagarres ?

 

 

Les bagarres entre enfants, que ce soit dans les fratries ou entre copains sont inévitables et nécessaires selon les spécialistes de l’enfance.

Ce comportement peut être surprenant pour les parents et la plupart du temps rejeté et mal compris. 

La plupart des parents trouvent que c’est « mal se comporter » ou craignent tout simplement que leur enfant se blesse. Du côté des enfants, les choses sont différentes. J’ai constaté que les garçons adorent jouer à la bagarre et lorsque j’en discute avec des hommes, leurs souvenirs à ce sujet semblent de l’ordre du plaisir.  

 

Pour la petite anecdote, j’ai effectivement fait l’expérience de cette réalité !

Je suis témoin, un jour (parmi d’autres !), d’une dispute entre mes deux garçons que j’entends crier. Je les trouve « emmélés » autrement dit l’un sur l’autre et mon premier sentiment a été le suivant : « il vont se faire mal » !

Me fiant uniquement à mon instinct protecteur de maman, j’interviens en deux secondes, je les sépare et je demande au plus grand de faire attention car son frère est encore petit. Pour info, ils avaient 6 et 3 ans.

Du haut de ses quelques centimètres, mon petit en question, me regarde et me dis « mais maman, on joue, c’est rigolo ! »  

Comment ne pas se remettre en question après une telle remarque ? J’avais tout faux !

J’ai cru que mon dernier avait besoin d’être protégé et je me fais recadrer parce qu’il joue.

 

 

Je me suis donc retrouvée face à deux choix : soit rester sur ma position de départ et maintenir mon interdiction face à ce type de bagarre, soit trouver une autre façon de réagir et respecter les besoins de mes enfants. M’adapter en somme !

Attentive au respect des besoins de mes garçons, j’ai choisi la deuxième solution. Et aussi parce que j’aime relever des défis et mettre en place de nouvelles façons de fonctionner.

Je me sens riche d’avoir su entendre ce que mon petit m’a formulé et je lui suis reconnaissante de faire travailler mon imagination !

 

D’une façon générale, lorsque je constate une situation qui se répète trop souvent et qui ne fonctionne pas , je m’applique à mettre en forme une solution que je prends le temps d’élaborer. Je détermine la façon dont je vais intervenir, pour quelle raison et je pose la conséquence en cas de non respect de ce nouveau fonctionnement.

Ensuite, j’en parle avec mes enfants. Ayant bien préparé mon action, je suis capable de rester cohérente dans ce que je dis à mes enfants, de répondre à leurs questions et aussi de poursuivre ce même fonctionnement sur la durée ( s’il est efficace bien sûr !).

Je reste attentive à la mise en application de celui-ci et je constate que les enfants intègrent assez facilement une nouveauté si elle est expliquée correctement et appliquée de façon régulière par mes soins.

En matière de bagarres, j’ai donc choisi de mettre un cadre autour de celles-ci pour permettre à mes enfants de s’amuser, même si pour la femme que je suis, s’amuser en se bagarrant me paraît vraiment étrange ! J’ai proposé à mes garçons de trouver un mot qui servirait de code quand l’un d’eux souhaite arrêter la bagarre. Ils ont opté pour « STOP »

De cette façon ils peuvent jouer à leurs jeux de garçons, découvrir leurs limites et les exprimer grâce au mot code. 

 

 

Ils apprennent aussi à s’écouter et se respecter. Et franchement, depuis, les débordements sont rares ! Yes !!!!!

De mon côté, je tends toujours l’oreille et je surveille du coin de l’oeil. Je m’efforce de ne pas intervenir tant que le mot code n’a pas été prononcé. Pas toujours facile ! Je constate que mes garçons ont bien intégré ce fonctionnement et je suis plus détendue à présent et bien heureuse de les laisser gérer leurs jeux. Eux aussi d’ailleurs !!

Faites l’expérience, vous verrez qu’au départ il n’est pas naturel pour eux d’utiliser le code mais en les orientant régulièrement vers son utilisation, ils vont apprendre seuls à se respecter et c’est génial !

 

Pensez à me faire part de vos retours et expériences en commentaires sous l’article.

Melanie
 

Cliquez ici pour laisser un commentaire ci-dessous 0 Commentaires