2

Comment combler ton besoin de respect au quotidien ?

respect

Quand tu te répètes que tes enfants ne te respectent pas et que tu rêves de changer les choses de façon pacifiste, il me semble nécessaire de garder à l’esprit la phrase suivante :

« Tu ne peux pas changer les autres (ici tes enfants) mais tu peux agir sur toi »

Cette situation met en évidence un besoin clair de respect chez toi qui n’est pas entièrement satisfait.

Dans cette vidéo, je te donne plusieurs clés pour t’aider à combler ton besoin de respect dans ton quotidien.

1 – Le respect de ton corps et de toi même

La priorité si tu souhaites combler ce besoin est de commencer par toi. 

Apprends à te parler avec respect

Cela semble évident et très simpliste mais dans le quotidien, nous sommes nombreux à nous dire des phrases comme :

« oh, je suis nulle, j’ai encore oublié de prendre ça ! » ou

« t’as encore crié sur tes enfants, ce que tu peux être méchante » ou encore

« c’est surement bête ce que je vais dire mais… »…

S’adresser à soi de cette façon là n’a rien de valorisant, au contraire ! Quel respect te portes tu en te parlant de cette façon ??

Si tu es concerné(e) par cette description, je t’invite à transformer ces phrases en quelque chose de beaucoup plus positif. 

L’idée n’est pas de tomber dans l’excès inverse et de nourrir ton égo mais plutôt de t’adresser à toi même de la même façon que tu le ferais avec quelqu’un que tu aimes énormément.

Je suis sûre qu’il y a des choses que tu te dis et que tu n’oserais jamais dire à une autre personne.

Voici de quelle façon tu peux t’y prendre : 

  • « Tiens, j’ai oublié de prendre ça, c’est embêtant mais ça peut arriver, je vais faire autrement »
  • « C’est ok, tu as crié sur tes enfants cette fois-ci mais tu travailles à t’améliorer »
  • « Personnellement, je pense que… »

Respecte tes vulnérabilités

Chaque être humain a des points forts et des vulnérabilités. C’est un fait.

Or, nous avons tendance a nous reprocher nos propres vulnérabilités et ainsi à nous enfoncer dans le négatif.

Par exemple, si tu as du mal à faire preuve de patience dans ta relation avec tes enfants. Tu peux avoir tendance à focaliser ton attention sur ce fait et à te le reprocher en permanence. 

Pourtant, tes vulnérabilités font parties intégrante de ta personne, elles font de toi ce que tu es.


Je t’encourage à les accepter plutôt qu’à les rejeter.

Si tu estimes qu’elles ont un impact négatif sur ta vie quotidienne, je t’invite à trouver de quelle manière tu peux les rendre constructives. Ainsi, tu les accepteras plus facilement.

Pour reprendre l’exemple de l’impatience, au lieu de te répéter que tu ES impatient(e), regarde de quelle manière tu peux travailler sur toi et gagner en patience. Cette réflexion, t’invitera à passer à l’action et aura un impact beaucoup plus positif sur ta vie.

Respecte les différents besoins de ton corps

Ton corps t’envoie des messages en permanence. Il te donne toutes les informations dont tu as besoin pour te sentir bien.

Le plus difficile est d’apprendre à l’écouter et le respecter. Dans nos sociétés modernes, nous sommes complètement déconnectés de nos corps et nous le négligeons trop souvent au point de nous faire du mal.

Quand tu prends du recul et que tu te rends compte que c’est bien lui qui va te porter toute ta vie et que selon le respect que tu lui portes, il te soutiendra ou bien il te rendra plus lourd(e) alors tu peux choisir de l’écouter un peu plus … ou pas.

Pour prendre un exemple concret, lorsque l’heure du repas arrive et que tu n’as pas faim. Si tu manges malgré tout parce que c’est une habitude ancrée dans nos coutumes, tu vas alourdir ton système digestif. Il devra déployer une énergie folle pour faire son travail de digestion et la conséquence sur toi sera une sensation de fatigue intense appelée « coup de barre d’après manger » !

Si tu respectes ton corps et que tu ne manges pas, tu peux te prévoir un en cas sain pour plus tard si besoin, tu verras que ton énergie sera au rendez vous ! Je t’encourage à faire l’expérience, c’est assez bluffant !

Il en est de même pour ton besoin de repos : risque d’accumulation de fatigue + tension nerveuse + irritabilité…

Le besoin de bouger, faire du sport : risque de tensions, de frustration, de colère, de sensation de mal être…

2 – Le respect de ton entourage

Porte maintenant ton regard vers l’extérieur : ceux qui t’entourent dans ta vie quotidienne.

Je t’invite à lister parmi tes proches, ceux qui te portent un respect sincère.

Il est bon de te rappeler que tu as autour de toi des gens qui te respectent vraiment, qui te parlent avec bienveillance et empathie.

Cela te montre bien que tu es une personne « respectable ». 

C’est très important parce que ces personnes ont un regard différent de celui que tu te portes. N’hésites pas à penser à elles chaque fois que tu te dévalorises, cela t’aidera à changer de regard sur toi même.

3 – Le lien avec tes enfants 

Tu peux donc nourrir au quotidien ton besoin de respect des façons suivantes : 

  • en te parlant avec respect comme tu le ferais pour quelqu’un que tu aimes vraiment
  • en acceptant et respectant tes vulnérabilités puisqu’elles font parties de toi 
  • en écoutant les messages d’alertes de ton corps
  • en prenant conscience de la présence dans ton entourage de personnes qui te respectent sincèrement

En prenant soin de nourrir ce besoin chez toi, un peu chaque jour, par ces petites attentions, tu verras que ta réaction face aux comportements de tes enfants qui semblent te manquer de respect va changer.

En fait, en te respectant toi même en priorité, tu vas changer ta perception des choses. Tu ne te sentiras plus menacé(e) en permanence par le manque de respect de tes enfants. 

Bien sûr, cela arrivera de temps en temps mais à ce moment là, tu seras en mesure de répondre avec bienveillance à tes enfants puisque tu te sentiras être une personne respectable. Le comportement de tes enfants ne te définit plus.

Un cercle vertueux se mettra en place de cette façon et le comportement de tes enfants risque de changer en même temps que ta réaction. 

Melanie
 

Cliquez ici pour laisser un commentaire ci-dessous 2 Commentaires
  • Commencez dès maintenant à ne plus crier