Comment combler tes besoins en plein coeur du conflit avec ton enfant ?

Lorsque le comportement de ton enfant provoque en toi de vives réactions comme une émotion de colère par exemple, c’est qu’un ou plusieurs de tes besoins ne sont pas comblés.

C’est comme si tu avais en toi, des situations vécues non réglées et que ton enfant les détectait. Il appuie sur ton bouton déclencheur te permettant ainsi de les régler une bonne fois pour toute.

En théorie c’est ok mais dans la réalité, à l’instant T, quand le comportement de ton enfant provoque en toi une vive réaction, il n’est pas toujours évident de faire ce parallèle et de combler ses propres besoins.

Dans cette vidéo, je te propose des pistes qui te permettront de développer ta capacité à combler tes besoins insatisfaits à l’instant T.

1-Trouver tes besoins

Au départ, il va être nécessaire que tu apprennes à cultiver cette capacité dans ton quotidien avant de parvenir à l’utiliser à l’instant T.

En premier lieu, je t’invite donc à noter la listes de tes besoins.

Pour établir cette liste, tu peux repenser aux situations conflictuelles que tu vis avec tes enfants et mettre en évidence ce qui te touche, ce qui te fait réagir.

Tu chemineras ainsi vers ton besoin réel petit à petit.

Prends bien le temps de faire cet exercice car c’est lui qui va déterminer la suite !

Voici une liste non exhaustive des différents besoins que tu peux mettre en évidence chez toi : besoin de …

  • Respect de soi/ de l’autre
  • Affirmation de soi
  • Confiance en soi
  • Coopération
  • Connexion
  • Expression
  • Clarté
  • Comprendre
  • Reconnaissance
  • Gratitude
  • Amour
  • Partage
  • Appartenance
  • Rire
  • Confiance
  • Paix
  • Harmonie
  • Soutien
  • mouvement, exercice

2-Définir comment les combler

Une fois que tu as ta belle liste (reliée aux conflits que tu vis dans ton quotidien, c’est très important), tu as déjà fait un grand pas !

Maintenant, tu vas pouvoir regarder de quelle manière il t’es possible de combler ces besoins dans ton quotidien.

Avant de vouloir réagir comme tu le souhaites dans l’instant T, il est nécessaire que tu combles au maximum dans ta vie quotidienne, de façon régulière.

C’est ce qui va te nourrir profondément et te permettre justement de te positionner de façon satisfaisante à l’instant T.

Je t’invite à y aller pas à pas. Prends le besoin qui selon toi est le plus important, le plus urgent.

Et cherche dans ton quotidien par quelles actions tu peux le satisfaire. Ces actions ne seront pas forcément en lien avec ton enfant.

Par exemple : 

  • Si tu as mis en évidence chez toi un besoin d’écoute. 

Ce qui peut t’aider à combler ce besoin peut être l’oreille attentive d’un ou d’une amie, de ton conjoint, de ta femme, d’un de tes parent…

Peut être que tu travailles avec un psychologue ou un autre professionnel qui peut combler ce besoin chez toi.

Si tu n’es pas à l’aise avec le fait de te confier, tu peux trouver satisfaction dans l’écriture. Déposer quelque part ce qui a besoin de sortir de toi.

Mais cela peut être aussi une écoute que tu te portes à toi même : tu peux être plus attentif(ve) à ce que tu souhaites dans n’importe quelle situation et écouter davantage tes envies, tes besoins et ceux de ton corps.

En comblant régulièrement tes besoins, tu vas remplir ton réservoir.

Cela va te permettre, à l’instant T, lorsque ton enfant appuiera sur un bouton déclencheur, de rester plus facilement aligné(e) et moins facilement déstabilisé(e).

3-En parallèle

A présent tu es en bon chemin vers la satisfaction de tes besoins mais cela prend du temps.

C’est pourquoi, en même temps que tu fais ce travail là, je te propose plusieurs solutions pour réagir au plus près de tes valeurs à l’instant T. 

  • Quittes la pièce ! 

Quand tu sens que le comportement de ton enfant va déclencher en toi une tornade que tu ne souhaites pas exprimer contre ton enfant de façon démesurée, je t’invite à t’éloigner.

En mettant de la distance entre ta source de tension et toi même tu te permets de redescendre. 

De cette façon tu parviendras mieux à être objectif dans ta réaction.

  • Trouves ta source d’apaisement.

Pendant ce laps de temps, fais quelque chose qui t’aide à souffler : respiration, écriture, boxe, musique, danse…ce qui te convient.

  • Cherches de quelle façon tu peux te positionner au mieux selon ton système de valeurs bien à toi.
  • En faisant appel à ton côté créatif, à ton imagination tu vas trouver un moyen de réagir avec lequel tu seras en accord.

4-Les résultats

Personnellement, en faisant cette pratique, j’ai constaté qu’une fois sur deux, lorsque je retourne auprès de mes enfants après avoir quitté la pièce, ils sont en train de faire ce que je leur avais demandé.

C’est bien que le fait de ne pas être en conflit les a fait réagir d’une façon positive et leur a donné envie d’être dans la coopération.

Les autres fois, lorsque mes garçons restent sur leur positions, je mets en application les idées que j’ai trouvé pendant mon moment calme.

Si ça ne marche pas, je teste autre chose et si je sens la colère revenir, je repars…et ainsi de suite jusqu’à obtenir un résultat qui me semble convenir à tout le monde.

5-Et si ta colère éclate !

Il se peut que tu laisses éclater ta colère sur tes enfants.

Le sujet d’aujourd’hui n’est pas d’en trouver les causes mais saches que tu es un être humain et que cela arrive.

Je te propose de regarder cette vidéo qui te guidera pour savoir quoi faire quand tu as peur d’avoir « mal réagit » avec tes enfants : « quand tu es allé(e) trop loin »

Melanie
 

Cliquez ici pour laisser un commentaire ci-dessous 0 Commentaires