5 étapes pour sortir de la culpabilité ?

Comment ne pas ressentir de la culpabilité aujourd’hui ?

Notre monde ne cesse de renvoyer des images de perfections tant au niveau des médias que des réseaux sociaux.

On a beau se tenir à l’écart, la perfection nous met la pression et pourtant elle n’est qu’une illusion !

Elle n’a jamais fait partie du propre de l’Homme et il en sera toujours ainsi.

Pour autant, il n’est pas si simple de s’en défaire ! Elle peut être collante, envahissante et persévérante !

En apprenant à la dompter, tu peux malgré tout l’atténuer nettement et faire en sorte qu’elle ne te domine plus !

Je t’invite à suivre ces 6 étapes pour t’en libérer.

1 – Comprendre d’où vient la culpabilité

origine
cause
  • Tu vas ressentir de la culpabilité lorsque tu t’aperçois que tes actions ne sont pas en accords avec tes objectifs.

En effet, selon l’objectif que tu t’es fixé, tu vas avoir des actions à mettre en place pour les atteindre. Aussi, lorsque tu fais quelque chose qui ne te sembles aidant pour avancer vers ton objectif, tu peux ressentir de la culpabilité.

Par exemple si tu t’es fixé pour objectif d’accompagner tes enfants à grandir dans la bienveillance.

Tu vas mettre en place au quotidien des actions pour aller dans ce sens : tu vas développer ta patience, cultiver la communication avec tes enfants, bannir la violence…

Alors si un jour tu es si en colère que tu attrapes ton enfant par le bras un peu fort et que tu lui cries dessus, tu vas immédiatement te rendre compte que tu ne vas pas vers ton objectif.

Et la culpabilité va pointer le bout de son nez !

racine
  • La cause peut être plus ancrée

L’éducation que tu as reçue peut jouer son rôle également dans ton sentiment de culpabilité.

Si tu te faisais gronder systématiquement lorsque tu cassais un objet ou renversais quelque chose par terre, ton cerveau à probablement enregistré cette cause à effet.

Pour lui, il est devenu naturel d’associer une erreur à un sentiment de honte voire de culpabilité. Du coup, dès qu’il reçoit le signal « erreur », il t’envoie l’émotion « culpabilité ».

Pour reprendre l’exemple cité plus haut, en t’apercevant de ton erreur, tu vas entendre dans ta tête ta petite voix.

Tu sais celle qui est représentée par un petit diable dans les films !

Elle va te rappeler ce sentiment que tu ressentais enfant quand tu te faisais gronder. Et elle va s’en donner à coeur joie pour te dévaloriser, te lâcher ses méchanceté et te faire culpabiliser !

2 – Faire confiance à l’équilibre naturel

équilibre
nature

Lorsque tu vis une situation dans laquelle tu n’as pas réussi à garder le contrôle de tes émotions, tes pensées vont stagner sur elle.

C’est ainsi qu’apparaît la rumination !

Il faut savoir que ton cerveau à 98% de pensées négatives et a besoin de ton aide pour activer le positif.

Si tu prends du recul sur la situation, tu peux envisager une vision bien plus globale de tes comportements.

La nature est bien faite et tous les éléments s’équilibrent d’une manière ou d’une autre.

Il en est de même pour tes comportements. Ok ce jour là, tu n’as pas eu l’attitude que tu souhaitais mais toutes les autres fois ?

Si tu as un carnet dans lequel tu notes tes fiertés, tes avancées positives (ce que je t’encourage vivement à faire), c’est le moment de t’y pencher.

De cette façon, tu verras que tes autres comportements vont équilibrer naturellement les choses et qu’en réalité ce comportement bien précis n’est peut être qu’une goutte d’eau !

eau
goute d'eau

Pense à toutes ces autres fois où tu a réussi à te maitriser, où tu as pris le temps d’être tendre avec tes enfants, où tu as fait preuve de patience.

3 – L’erreur est bénéfique

Si tu cherches à t’améliorer chaque jour, tu sais qu’il s’agit d’un chemin vers ton épanouissement.

Pour parvenir à progresser, il est nécessaire que tu fasses des « erreurs ».

Si tout était linéaire, tu n’aurais aucun moyen d’avancer.

L’erreur est d’une grande utilité parce que c’est elle qui va te faire réfléchir.

Elle a le pouvoir de te guider vers ta remise en question.

Elle va te donner l’énergie de trouver de nouvelles solutions pour faire mieux la fois suivante.

Il te suffit juste de la regarder sous un autre angle : celui de l’utilité !

prendre de la hauteur
regarder sous un autre angle
prendre du recul

4 – S’avoir se pardonner

Ce qui nourrit ta culpabilité, c’est le fait de penser que tu peux atteindre la perfection.

Consciemment ou non, tu vas te culpabiliser lorsque tu estimes que tu n’as pas été à la hauteur. Mais « à la hauteur » de quoi finalement ?

Tu es à la hauteur de toi même et tu « es assez » !

Casse le mythe de la perfection, il cessera de t’empoisonner la vie !

Autorise toi à te tromper, à faire des erreurs, à tomber et regarde les choses autrement : qu’est ce que tu peux tirer de bénéfique dans cette expérience ?

Ce qui peut t’aider dans tes moments de culpabilité, c’est de répondre à la question suivante :

  • qu’est ce que tu dirais à un ami qui te raconte ce qu’il a fait (en sachant qu’il aurait fait la même chose que toi) et qui s’en veut ?
  • imagine toi le dialogue entre toi et lui
  • retourne tes paroles sur toi même : ainsi tu te donneras plus facilement de l’amour

Se donner de l’amour va te permettre de révéler tes talents, d’entrer dans un cercle vertueux et ainsi sortir de la culpabilité.

amour
amour de soi

5 – L’attitude à adopter

Si tu as fait quelque chose qui te fait culpabiliser, sache que tu as la possibilité de réagir.

Voici ce que tu peux faire :

  • réparer en t’excusant auprès de la personne concernée

Si ton intention est bien de conserver le lien avec cette personne alors il est indispensable que tu t’excuses.

Cette démarche rendra légitime l’offense de ton interlocuteur et montrera que tu le considères. De la même façon, que ta démarche montrera que tu prends la responsabilité de tes actes.

  • réfléchir aux raisons de ta culpabilité : émotions ressenties avant, pendant et après / quels besoins se cachent derrière ta réaction ?

En prenant le temps de connaître cette émotion, si elle vient te rendre visite souvent, tu vas mieux comprendre son fonctionnement pour toi.

C’est de cette manière que tu pourras mieux travailler dessus et ainsi nettement l’atténuer.

papillons
  • comment t’améliorer ? Tu peux intégrer des techniques qui te permettront de moins culpabiliser.

Trouve de quelle façon tu peux apaiser ce sentiment chez toi.

Ca peut être en écrivant tout ce que tu ressens en bloc à ce moment là puis de jeter la feuille ou la bruler.

Ca peut être d’appeler un ami et de vider le sac de tes émotions puis de passer à autre chose.

  • agir en amont : mettre de nouvelles habitudes dans le quotidien pour réussir chaque jour à mieux gérer ses émotions

Tu peux faire taire cette petite voix négative dans ta tête en cultivant ton bien être personnel quotidiennement.

Si tu doutes de tes compétences, mets en place des affirmations positives en lien avec ce doute dans ton quotidien.

Si tu remarques que tu as du mal gérer une émotion en particulier, travaille directement à apaiser celle-ci.

L’idée est de faire une sorte de prévention pour éviter de refaire les mêmes erreurs. La subtilité réside dans le fait qu’il faut garder à l’esprit que tu feras probablement la même erreur plusieurs fois avant d’acquérir un nouveau mécanisme.

papillon

Rappelle toi du bébé qui apprend à marcher.

  • garder à l’esprit que tu feras d’autres erreurs

Et en même temps, quand tu auras résolu cette problématique, tu seras sans doute confrontée à de nouvelles erreurs sur ton chemin d’évolution.

Et ce sera bon signe ! Oui parce que cela signifiera que tu avances et que tu continues chaque jour à t’améliorer ! Alors félicites toi pour ces erreurs !

Pour aller encore plus loin et cultiver ta joie au quotidien dans ton rôle de maman, je t’invite à découvrir le Guide Harmonie Familiale en cliquant ici.

J’ai rassemblé dans ce guide toutes les belles pépites que j’ai découvertes sur mon chemin ces dernières années et qui m’ont permises de me rapprocher de la vie que je souhaitais avoir quand je voulais devenir maman !

Il t’aidera à retrouver le sourire dans ton quotidien de maman et aimer chaque jour ta vie !

Melanie
 

Cliquez ici pour laisser un commentaire ci-dessous 0 Commentaires
  • Commencez dès maintenant à ne plus crier