Comment accepter de ne pas pouvoir TOUT faire ?

La frustration n’est pas un sentiment réservé aux enfants !

C’est devoir accepter qu’on ne puisse pas avoir ce que l’on veut quand on le veut.

Dit de cette façon, c’est évident ! Tous les adultes savent qu’ils ne peuvent pas avoir tout ce qu’ils désirent. Sauf exception j’imagine…

Sauf que dans le lot, on peut mettre plein de choses finalement :

 

  • accepter qu’on ne puisse pas avoir le temps libre qu’on désire

Parce que les enfants sont encore petits et qu’il est impossible de les laisser seuls !

Comme c’est frustrant par moment, d’avoir envie d’aller faire un footing, de se poser au calme ou juste d’être avec des amis pour papoter et ne pas pouvoir le faire !

 

  • accepter, quand on a plusieurs enfants, de ne pas pouvoir toujours être présent(e) comme on le voudrait pour chacun d’eux.

On aimerait prendre soin de chacun de nos enfants comme on l’imagine sauf que quand on a plusieurs enfants, on est rapidement confronté(e) au choix suivant : consoler le petit dernier qui vient de faire une chute ou aller aider la grande qui vous sollicite au même moment et qui a tellement besoin d’attention depuis l’arrivée du bébé ???

 

 

Ah, pourquoi nous ne sommes pas des pieuvres parfois ?!

 

  • accepter de ne pas pouvoir TOUT faire, ni ETRE partout en même temps

Ca aussi c’est frustrant ! Il y a tant de choses qu’on voudrait caser dans une journée qu’il relève parfois du véritable défi de les accomplir toutes même en trois jours !!!

Pourtant on se sentait bien d’attaque à tout faire ! Changer les draps, faire une lessive, passer acheter deux, trois bricoles, prendre un café avec notre pote, aller courir un peu, passer la tondeuse, prendre 5 minutes de répit…

 

  • accepter son enfant totalement même s’il a des côtés qui nous dérange

Vous avez conscience qu’il y a ce côté de votre enfant que vous n’aimez pas particulièrement, et pourtant vous avez à l’esprit que vous ne pouvez pas le changer. Parce que ce serait lui demander de devenir quelqu’un d’autre et lui passer le message « si tu changes, je t’aimerai encore plus » . Véritablement frustrant d’aimer quelque chose qui nous dérange !

Alors oui, la vie du parent est aussi faite de multiples frustrations et chacun réagit différemment face à ce sentiment.

 

 

Si pour vous, ces situations peuvent être faciles à vivre, à dépasser, pour d’autres, elles peuvent engendrer de véritables souffrances. La frustration peut s’associer à un sentiment d’impuissance pour certains, de tensions et d’emprisonnement pour d’autres.

Je n’ai pas de solution miracle pour vaincre ce sentiment et le dépasser, d’ailleurs, il fait pleinement parti de notre vie et l’éviter est juste impossible. Mais j’ai pu constater, qu’en déplaçant son attention de la frustration vers un moment du même registre vécu comme plaisant, la frustration s’estompe.

 

Par exemple, plus vous portez votre attention sur ce trait de caractère qui vous dérange chez votre enfant, plus il prendra de place. Et inversement ! Plus vous serez attentif(ve) à ses traits qui vous attendrissent, plus ils prendront de l’importance.

En changeant simplement notre vision des choses, nous avons la capacité de traverser la frustration sans rester bloqué dessus et s’enliser dans un état d’esprit négatif.

 

 

Cette vision des choses rejoint la pratique de la gratitude dans notre quotidien et nous renvoie au choix de vivre chaque situation uniquement comme frustrantes ou alors de reconnaître et accepter notre frustration puis faire équipe avec elle pour trouver une autre issue.

 

Laisse ton témoignage en commentaires sous l’article.

Melanie
 

Cliquez ici pour laisser un commentaire ci-dessous 0 Commentaires