7 clés pour garder votre énergie grâce à l’alimentation

Voici de quelle manière je vois les choses et quels sont les constats que j’ai pu faire dans mon expérience personnelle et grâce à mon entourage.

Le souhait du parent de créer une relation harmonieuse avec son enfant est un excellent point de départ.

Pour construire cette relation de la sorte, il est nécessaire au parent d’avoir un réservoir d’énergie, de patience, d’acceptation de soi et de sens de l’humour notamment.

 

Pour se faire, le parent doit commencer par prendre soin de lui. Ce soin qu’il s’apporte à lui même  passe par la qualité et quantité de sommeil suffisant, (comme j’en parle dans un article précédent que je t’invite à lire ici) et également par une alimentation saine.

 

En effet, l’alimentation mal gérée peut engendrer des coups de fatigue, des baisses d’énergie ou de l’épuisement de l’organisme.

Au contraire, en prenant le temps de revisiter certaines habitudes, il est possible de se servir de l’alimentation pour nourrir son énergie et contribuer à notre bien être et forme générale.

 

 

Voici quelques pistes qui peuvent vous y aider :

  • Réduisez voire supprimer le sucre blanc.

La consommation de ce sucre augmente la glycémie (=taux de sucre dans le sang) instantanément pour la faire chuter du seul coup très rapidement et c’est le coup de fatigue !

Vous pouvez le remplacer par du sucre de canne complet ou du sucre naturel présent directement dans les fruits.

 

  • Favorisez la consommation de bons nutriments (= glucides, protides, lipides, fibres)

Ces aliments qui apportent des vitamines et minéraux essentiels au bon fonctionnement de votre organisme et favorise ainsi le maintien de votre énergie.

Les nutriments sont très présents dans tous les aliments complets par exemple (la farine complète, le pain complet, d’épeautre, de mais, les pâtes complètes ou semi complètes)

 

 

On les retrouve aussi dans les fruits secs tels que les amandes, les noisettes, les noix de cajou et autres oléagineux.

Dans les fruits, les légumes frais (surtout crus car la cuisson les fait disparaître).

 

  • Evitez le sucré en fin de repas.

En favorisant une bonne digestion, votre organisme utilisera moins d’énergie et vous en laissera donc davantage pour faire autre chose.

Il est important de savoir que malgré les habitudes de terminer le repas par un aliment sucré, l’organisme fonctionne beaucoup mieux s’il s’arrête au salé.

Effectivement, l’apport de sucre en fin de repas l’alourdit considérablement et lui demande un effort surhumain pour réaliser votre bonne digestion. Le processus digestif prendra beaucoup plus de temps et vous aurez le fameux « coup de barre d’après manger ».

 

 

C’est également cet apport de sucre en fin de repas qui rend le ventre plus ou moins « gonflé » après manger.

Vous pouvez terminer vos repas par une infusion par exemple si vous aimez ajouter quelque chose après votre plat.

 

  • Consommer des fruits à volonté !

Les fruits ont un apport en nutriments et en sucre naturel excellent pour favoriser votre énergie.

Il suffit de les consommer au « bon moment » de la journée pour qu’ils vous soient uniquement bénéfiques.

Commencer votre journée par des fruits frais est le meilleur petit déjeuner. Si vous y ajoutez des oléagineux (noix, amandes, noisette…) des copeaux de noix de coco et de la cannelle par exemple, vous remplirez votre réservoir d’énergie dès le matin !

 

 

Vous pouvez également manger des fruits en cas de faim entre les repas, ou au goûter par exemple.

L’idée est d’éviter de les consommer après le repas car ingérés à ce moment là, ils empêchent le bon déroulement de votre digestion.

 

  • Découvrez les apports nutritionnels naturels qui favorisent votre énergie.

Il en existe une gamme très variée :

  • la spiruline est très riche en fer et favorise donc votre dynamisme.
  • Les baies de goji (à ajouter dans votre salade de fruits frais du matin par exemple) sont les fruits les plus anti-oxydant et les plus riches en vitamines et minéraux du monde.
  • Le pollen ( à ajouter dans vos salades, smoothies ou fruits) est source de vitalité et apporte tous ses bienfaits pour revigorer l’organisme. Il est utilisé pour préparer le corps pour l’hiver, en cas de convalescence, de fatigue physique et intellectuelle.

 

  • les graines de chia ( à mettre dans les smoothies, les salades de fruits) sont très riches en oméga 3 et en acides gras essentiels au bon fonctionnement de l’organisme.
  • Les graines de chanvre sont très riches en minéraux, en vitamines E et en omega-3. Elles peuvent s’ajouter à vos smoothies ou salades de fruits frais.
  • le germe de blé qui peut être saupoudré sur vos salades ou plats chauds est également très riche en vitamines et minéraux.

Ces aliments sont nommés des « super aliments » car ils comblent à eux seuls une grande partie des apports nutritionnels dont l’organisme a besoin.

 

  • Limitez les excitants.

Le café, délicieux compagnon toujours présent dans le quotidien. Il représente celui sur lequel on peut toujours compter en cas de fatigue.

 

 

S’il est vrai que la caféine booste l’organisme, il ne faut pas oublier qu’elle excite également nos cellules !

Ainsi une consommation répétée de caféine dans la journée va maintenir l’organisme dans une « fausse énergie » car en réalité, c’est l’excitation des cellules nerveuses qui favorisera cette énergie et par la même occasion fera augmenter le ryhtme cardiaque et la pression sanguine.

En remplaçant l’habitude du café par un apport en vitamines plus sain et naturel, l’organisme sera tout autant dynamique et ne subira pas les modifications cardiaques induites par la caféine.

Un bon petit café de temps en temps fait très plaisir cependant !

Attention au chocolat qui contient aussi de la caféine !

 

 

  • Ecoutez votre corps !

Le meilleur moyen de remplir votre réservoir d’énergie est encore de respecter votre corps.

En mangeant plus que vous n’en avez besoin, vous fatiguez votre organisme qui devra utiliser énormément de votre capital énergie pour faire son travail de digestion.

Essayez d’être à l’écoute de vos besoins : avez vous vraiment faim au moment du repas ? A quelle échelle ?

Apprenez à écoutez votre organisme et tentez de réguler votre alimentation selon votre satiété.

Programmés pour manger à des horaires précis, nous en oublions parfois (trop souvent ) de se demander « est ce que j’ai vraiment faim ? » et d’être attentif à nos sensations corporelles.

Si votre corps n’a pas faim, inutile de le forcer et de craindre la faim plus tard.

Prenez l’habitude d’avoir des fruits sur vous qui vous permettront de combler votre faim si elle arrive plus tard.

Avez-vous déjà tenté de modifier votre alimentation ?

Avez-vous constaté les effets bénéfiques de ce changement sur votre vitalité ?

 

Laissez un commentaire sous l’artcile pour partager vos réponses.

Melanie
 

Cliquez ici pour laisser un commentaire ci-dessous 0 Commentaires
  • Commencez dès maintenant à ne plus crier