2

5 choses à faire les jours où l’on se sent « bof » !

 

Il y a des jours où notre énergie est plus dans nos chaussettes que dans notre corps ! 

Des jours où l’on est vraiment contrarié par un événement extérieur, par le comportement de quelqu’un à notre égard, où l’on se sent préoccupé ou simplement malade !

 

Ces jours là, nous sommes malgré tout des parents, et nos enfants ont quand même besoin de nous. S’il existait une télécommande pour mettre « pause » sur nos responsabilités dans ces moments là, tous les parents se la disputeraient !!

Alors quand il est difficile de s’occuper de nos enfants, il faut puiser l’énergie quelque part pour maintenir notre « navire » à flot.

 

Voici 5 choses à faire pour s’en sortir sans avoir l’impression d’être « assomé(e) » :

 

1 ) RESPIRER !

 

Prendre une grande inspiration et apportez le maximum d’oxygène à votre corps pour lui permettre de rester lucide.

Asseyez-vous, là, tout de suite, maintenant. Fermez les yeux et inspirez puis expirez profondément plusieurs fois de suite.

Vous allez sentir votre corps se détendre…

Vous avez le droit de ne pas être au top tous les jours de votre vie. C’est impossible de toute façon !

Acceptez qu’aujourd’hui vous n’ayez pas forcément envie de sourire. C’est ok !

Votre vie se déroule comme si vous étiez sur une rivière avec tantôt des moments calmes, tantôt des secousses et parfois de vraies chutes !

Nous ressentons tous ces mouvements fluctuants de l’eau et nous nous laissons parfois emporter par de mauvais courants mais vous pouvez vous recentrer sur votre respiration pour retrouver votre sérénité.

Alors pensez-y ! RESPIREZ !

 

 

2 ) FAITES LE POINT ! 

 

Prenez un peu de recul ou de hauteur ( selon ce qui vous parle le plus ) par rapport à votre situation actuelle et regardez ce qui vous tracasse.

Essayez de le définir le plus précisément possible. 

– Est ce que vous vous sentez « abattu(e) » parce q’un virus à envahi votre corps et pompe toute votre énergie ?

– Est ce qu’un collègue a une attitude qui vous dérange ?

–  Vous êtes-vous disputé(e) avec quelqu’un ? …

Vous pouvez noter votre idée sur votre carnet de bord tel un matelot !

 

Il est possible que vous ne trouviez aucune explication à votre ressenti et c’est ok aussi.

Vous vous sentez « bof » et c’est tout. Dans ce cas, vous pouvez essayer d’écrire ce que vous ressentez comme émotion ( tristesse, colère, honte …?).

Faites un dessin si cela vous convient mieux !

Quoiqu’il en soit, gardez à l’esprit que les émotions ne sont que de passage dans notre corps et pour un court séjour !

Accepter son état du moment signifie de garder cette notion à l’esprit « je ne me sentirai pas comme ça tout le reste de ma vie, donc pas d’inquiétude! »

 

 

3 ) PRENEZ LE TEMPS

 

Même brièvement au petit déjeuner par exemple, d’expliquer à vos enfants votre état du jour.

Une petite astuce qui me plaît beaucoup et que j’ai découverte grâce à Isabelle Filliozat, consiste à afficher sur un tableau (de liège par exemple) ou sur le frigo, un symbole représentant chaque humeur qui existe. Le matin, chaque membre de la famille peut se prêter au jeu en mettant le symbole qui lui correspond : Joyeux – Triste – Fatigué- Préoccupé…

M’inspirant de cette méthode et d’un livre magnifique que j’ai découvert La couleur des émotions d’Anna Llenas aux éditions Quatre Fleuves, j’ai adopté chez moi un code « couleurs » pour définir nos humeurs. Avec l’aide de mes enfants, nous avons ajouté de nouvelles couleurs pour la fatigue par exemple et nous nommons chacun notre tour la notre.

 

De cette façon, non seulement les enfants savent que nous ne sommes pas, aujourd’hui, de la meilleure humeur qui soit mais qu’ils n’y sont pour rien !

De plus, ils apprennent à se rendre compte qu’il est tout à fait naturel de ne pas se sentir en pleine forme tous les jours…comme papa et maman.

Vous pouvez préciser que par conséquence, vous risquez d’être moins patient(e) que d’habitude, moins drôle ou moins dynamique mais que cela passera et que vous vous sentirez mieux dans les prochains jours. 

Petit plus si vous ne prenez pas le petit déjeuner avec vos enfants, vous pouvez instaurer un rituel de petits mots ou de dessins (selon l’âge) à vous laisser en quittant la maison le matin.

 

 

4 ) SOYEZ SOUPLES.

 

Vous êtes parvenu(e) à définir votre état et à l’accepter, il vous reste à vous adapter à cette situation pour alléger votre journée. 

Quand vous ne vous sentez pas très bien, inutile de vous en rajouter ! Vous vous doutez bien que vous risquez d’aller plus facilement au conflit, surtout avec vos enfants alors même si toutes les règles du fonctionnement de votre famille ne sont pas vraiment respectées aujourd’hui, ne sautez pas sur l’occasion pour extérioriser votre humeur !

 

Vous avez le droit de laisser couler de temps en temps…ce n’est pas grave. 

Vous pouvez faire confiance à vos enfants, ils connaissent bien votre façon de penser face à leurs attitudes et ayant un fond toujours gentils, ils ne vont pas « en profiter » pour vous faire enrager ! 

Vous pouvez leur rappeler ce que vous avez expliqué le matin au sujet de votre humeur et même les solliciter pour que tout se passe bien.

« Je peux compter sur vous pour jouer ensemble calmement et aller vous laver avec le sourire? » 

Ils seront ravis de vous montrer comme ils savent être grands !

 

 

5 ) EXTERIORISEZ CETTE HUMEUR.

 

Trouvez une façon de vous soulager de cette mauvaise humeur.

Vous pouvez, par exemple, prendre une feuille et un stylo, vous mettre à écrire tout ce qui vous passe par la tête spontanément. Ca soulage !

Vous pouvez aussi vous programmer une séance de sport si vous avez davantage besoin d’action physique pour vous sentir mieux.

Une autre idée plus douce, vous pouvez vous préparer un bon bain chaud, avec quelques gouttes d’huiles essentielles si vous aimez ça. Après le coucher de vos enfants, il pourrait être le bienvenu pour vous détendre ! 100% plus efficace que la télé aussi bien pour les femmes que pour les hommes !

Si vous préférez vous retirer dans votre bulle, vous avez aussi la possibilité de vous plonger dans un bon roman. 

Trouvez ce qui peut vous faire du bien, ce dont vous avez envie en cette journée « bof » et faites le !

 

 

L’équilibre de la nature est fragile, variable et en constante évolution. Vous faites partis intégrante de cette Nature, il est donc évident que vos humeurs fluctuent…surtout si vous êtes une femme! 

Vous trouverez petit à petit de quelle manière traverser ses journées « bof » en écoutant votre corps et votre coeur. 

 

Laissez vos témoignages en commentaires sous cet article.

Melanie
 

Cliquez ici pour laisser un commentaire ci-dessous 2 Commentaires