4 étapes pour garder votre self contrôle

 

Vivre avec des enfants n’est finalement pas si naturel que ça… et inversement !

Les besoins de l’adulte et de l’enfant sont si différents que cela rend le quotidien parfois mouvementé.

Jusqu’à récemment, la seule et « bonne » pratique en matière d’éducation était le jeu de pouvoir ou les rapports des forces. Le parent s’accordait volontiers une sorte de « toute puissance » et l’enfant n’avait qu’à « se soumettre » .

Aujourd’hui, nombreux sont les parents qui ont compris, grâce aux neurosciences, que ce type de relation n’apportait rien de constructif à son enfant.

Ok mais avec cette magnifique évolution apparaissent aussi de plus en plus de situations « conflictuelles » entre le parent et son enfant.

Sur la palette des émotions, nous avons la tristesse, la colère et la peur qui semblent les plus délicates à gérer sans trop de dégâts.

 

Offre-toi 10 minutes de détente ici

Pour commencer dès maintenant à cultiver ton bien être, laisse-toi guider à travers cette méditation !


Reçois mes conseils et astuces chaque samedi !

Harmonie Familiale respecte ta vie privée. Pas de spam. Consultes les conditions générales et politique de confidentialité.

 

En suivant ces 4 étapes, tu peux, en tant que parent, prendre soin de toi et apaiser cette émotion dans le but d’adopter et d’adapter ta réaction en étant le plus aligné possible avec ta façon de penser.

 

Imagine donc que tu te trouves face à une situation dans laquelle tu sens de l’énervement monter en toi, de l’agacement ou de la lassitude par exemple.

Avant de réagir de façon impulsive, tu peux t’offrir une parenthèse rien qu’à toi de la façon suivante :

 

1 – Offre toi un « sas de décompression »  pour déverser tout ce qui te passe par la tête.

 

C’est un endroit (imaginaire, silencieux) dans lequel tu as le droit de penser tout ce que tu veux.

C’est TON espace, ton défouloir alors lâche toi !

« Il m’énerve, il ne veut jamais faire ce que je lui demande! »

« J’en ai marre, c’est toujours la même chose ! »

« Combien de fois il va falloir que je lui répète les choses ? »

« Il le fait exprès, c’est pas possible ! »

« Pffffffff, j’aurai bien envie de lui en retourner une ! »

Laisse venir toutes ces pensées sans les censurer.

 

2 – Reconnecte-toi avec la réalité.

 

Quand tu as déversé complètement tes « idées noires » dans ton sas, retourne à la situation et fais le point en étant le plus possible collé(e) à la réalité.

 

 

Retire les jugements et pose toi simplement en observateur de cette situation.

Que vois-tu là, tout de suite maintenant ? Enumère toi les faits uniquement.

Cela peut être très rapide et résumé en une phrase.

« ok, je demande à ma fille de venir s’installer pour faire ses devoirs et je la vois continuer à jouer et me dire non, j’ai pas envie »

 

3 – Porte ensuite ton attention sur ce que tu ressens à ce moment là. 

 

Après avoir remis les choses dans l’ordre, sans jugement, essaye de savoir ce que tu ressens à l’intérieur de toi.

Prends la mesure de ton émotion. Finalement, est ce que tu te sens triste face au comportement de ton enfant ?

Est ce que tu sens plutôt de la colère ou as-tu peur ?

 

Offre-toi 10 minutes de détente ici

Pour commencer dès maintenant à cultiver ton bien être, laisse-toi guider à travers cette méditation !


Reçois mes conseils et astuces chaque samedi !

Harmonie Familiale respecte ta vie privée. Pas de spam. Consultes les conditions générales et politique de confidentialité.

 

En te posant régulièrement ces questions, tu apprendras à te connaitre et tu sauras petit à petit déterminer l’émotion qui te traverse. Tu verras que ce que tu ressens peut prendre une forme différente et que ton corps t’envoie des messages bien différents selon les situations.

C’est une question d’entrainement et d’apprentissage !

 

4 – A ce stade, tu es capable de savoir ce qui te ferait du bien, là, tout de suite.

 

Pose toi la question « de quoi ai-je besoin finalement »?

Tu as peut être ENVIE de crier, de jeter un objet, de taper dans quelque chose, de punir ton enfant.

Et tu as, en même temps, sans doute BESOIN de la compréhension de ton enfant, de sa coopération, de son respect, de sa reconnaissance…

 

 

A moins que tu ai besoin de calme dans un premier temps avant de te tourner vers lui.

En définissant ce qui te ferait du bien, tu peux savoir si tu es en mesure d’aller vers ton enfant pour lui parler dans une intention constructive ou non.

Si tel est le cas, tu peux simplement lui signifier que tu prends quelques minutes pour toi (« je reviens ») et faire le point sur ce qui est important pour toi.

Quand tu es disponible, tu peux retourner auprès de ton enfant et mettre en place une action en accord avec ta façon de penser.

Avec un peu d’entrainement, ces 4 étapes peuvent se succéder assez rapidement dans ta tête. Alors à toi de jouer !

Il t’est toujours possible de noter ta progression sur ton carnet et de t’offrir des moments de gratitude envers toi même en constatant ton évolution.

Melanie
 

Cliquez ici pour laisser un commentaire ci-dessous 0 Commentaires